Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 22:00

 

 

paris point zéro

 

 

AU DELA DE LA HAINE

 

(page 22)

 

Le jour où tu as su que tu étais reçue à ton diplôme, nous en avons profité pour annoncer à tes parents que nous avions l’intention de nous fiancer. Pas un seul froncement de sourcil. Aucune objection. Le champagne coula à flot. Il n’y avait plus de chef, plus de jeune garde, mais une nouvelle famille qui naissait. Du bonheur, rien que du bonheur…

De retour à mon appartement, j’annonçai par téléphone la bonne nouvelle à mes parents, tout aussi heureux. Je t’amenai dans le nord dès le week-end suivant. Le champagne coula à flot. Ma famille, et toi Anaïs… Du bonheur, rien que du bonheur.

Un an plus tard, nous célébrions notre mariage… Tu portais déjà notre premier enfant.

C’était chez toi une obsession : « pouponner ». Dès notre rencontre tu ne parlais que de tes futurs bébés. Tu en voulais plein la maison… Issue d’une famille de six enfants, je crois que c’était de là que te venait cette envie de pouponner.  Moi, je n’avais pas d’opinion, et puis tu le sais, je suis comme mon père… Je ne sais pas dire non à ma femme.  Tu as voulu un bébé tout de suite. Je te l’ai donné et il fut accueilli au sein de nos deux familles comme le petit fils tant attendu.

Oui, Thomas, tu ne t’en souviens plus, mais tu étais un enfant aimé de tous, du Nord à la Bretagne et bien sûr au sein de notre foyer à Paris. Peu de bébé a été plus photographié que toi, ce qui te faisait bien râler d’ailleurs… Tu me ressembles, ça t’a toujours agacé ces séances interminables de pose. De temps en temps je t’emportais dans mes bras pour t’y soustraire, mais tels deux stars nous étions alors mitraillés par une famille-paparazzi qui n’attendait que cela : nous étions leurs idoles, Rivière-père et Junior…

Personnellement je trouvais ça un peu trop tôt, cette naissance surtout pour toi, ma douce Anaïs, si jeune et puis nous aurions pu faire tellement de choses avant, voyager, sortir, s’amuser rien que tous les deux…

Mais puisque tel était ton souhait…

 

La suite : paris point zéro

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clo - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

Solange 24/06/2010 02:17



D'habitude dans une famille ou il y a beaucoup d'enfants les filles ne sont pas pressées d'en avoir autant.  Je le sais je suis l'aînée de 10 enfants.



Clo 24/06/2010 21:00



Oui Solange... d'habitude c'est ainsi. Mais la nature humaine est complexe...