Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 22:00
  La chute d'un monde de Daniel Joux
Dans le cadre du défi n°6 de l'Abeilles50
de la Communauté
"La Ruche des Beaux Mots"



Ecrivez un texte
(en vers ou en prose)
qui met à l'honneur
une (ou plusieurs) Femme, 
ou tout simplement
LA Femme...
 


Il y  a d'abord et surtout les mamans, les vraies. Ces femmes qui portent amoureusement leur bébé et leur consacrent toute leur vie.

Puis il y a celles qui par hasard, malheur ou bêtise tombent enceinte, mais ne seront jamais maman.

Il y aussi ces femmes auxquelles la vie refuse ce cadeau de la maternité et qui se battent à tort ou à raison contre  la nature.

Et il y a encore ces mamans d'accueil, celles qui aident les enfants à s'éveiller et se débattre dans cette vie qu'ils n'ont pas demandée.

Mais l'enfant, lui... Il en pense quoi ?





Trois sortes de maman


Renié par mes parents,
Vous m'avez braves gens,
Donné pour quatre années
Une maman à aimer.

Nous on s'entendait bien.
Je ne manquais de rien :
Je buvais, je mangeais,
J'avais plein de jouets.

Elle a soigné mes fièvres
Et elle berçait mes rêves.
Quel péché ai-je commis
Pour qu'on change ma vie ?

Vous parlez d'une chance,
Vous brisez mon enfance :
Celle qui m'a tout donné,
Il me faut l'oublier.

Je ne suis qu'un enfant,
Vos histoires de grands,
Moi, je n'y comprends rien ;
Je sais que j'étais bien.

Moi qui suis si petit,
Vous bouleversez ma vie.
Vous me parlez bonheur
Mais vous cassez mon cœur.

Non, je ne savais pas
Qu'il y avait ici bas
Trois sortes de maman :

Celle qui fait les enfants
Celle qui prête sa maison
Et celle qui donne son nom.


Claudie Becques (1988)

__________________________



____________________________

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Skelarh 01/12/2009 16:12



Des mots bien touchant ! Il y a la mère, qui par malheur ne pourra jamais avoir son enfant, son amour à revendre, elle en donne à une petite abandonné, rejeté, exilé qui ne saura pas pourquoi,
mais vivra dans le coeur d'une maman ^^



Clo 01/12/2009 21:15



Je suis heureuse de voir que ce soit sur ce poème que tu te sois arrêtée Skelarh...
Il a près de 20 ans et n'a pas vraiment de qualité littéraire, mais il reflète bien l'émotion que j'ai ressentie face à des faits dans mon entourage. Je trouvais que notre Société ne
protégeait pas bien ces enfants blacboulés entre les parents biologiques, les parents d'accueils et les parents adoptifs... La vie m'a démontrée que l'enfant n'évolue pas sans séquelles.
Merci de m'avoir remis ce poème en mémoire.



Lili-la-rebelle 22/06/2009 22:38

La 1ère de mes filles s'est ancrée et présentée alors que j'étais sous pilulele père m'avait laissé comme ça, mais je suis allée le chercher disant qu'il devait assumerl'avortement n'existant pas à ce moment làQuand je l'ai quitté, sans rien, j'ai emmené ma fille de 8 mois, je n'avais rien, ni logementni job ni nourrice, et en 48h j'ai tout trouvéles 3 autres enfants que j'ai eu je les ai  voulu, désirés, 2 garçons une fille,je les ais allaités, aimés, élevés, puis le divorce est passé par là, je l'ai demandéje n'en pouvais plus de tout ce vin, ces dettes, cet homme qui n'assumait rien !Malheureusement pour moi il a eu la mauvaise idée de décéder avant moi, l'année dernière,jamais il n'a assumé, les pensions alimentaires n'étaient que peu ou pas réglées, mais c'estmoi que l'on fustige, il est vrai qu'il faut être mort pour être "génial, gentil, sans défaut"alors vivement ! mais ça fait mal !bises amicalesLili

Clo 23/06/2009 20:10


J'ignore pourquoi le sort s'acharne ainsi sur certaines personnes Lilli, et ton histoire m'émeut énormément. Va savoir ce qui se passe parfois dans la tête de nos propres enfants, sans doute un peu
manipulés par d'autres, sans doute tellement malheureux qu'ils cherchent à faire payer leur mal-être par ceux qui les aiment...
La nature humaine est tellement bizarre !
Je te souhaite beaucoup de courage, et je suis sûre qu'un jour ils réaliseront à quel point ils ont été injustes. Très grosses bises amicales et ne baisse pas les bras : ça ne serait pas digne
d'une rebelle !!!!   Clo


Théo 16/06/2009 19:13

 T'en fais pas, je suis aussi un accident, et quel accident ! ... ma mère avait 49 ans ...Comme quoi ... On serait pas les meilleurs des fois ?

Clo 19/06/2009 19:08



Je n'osais pas le dire mais c'est sûr ON EST LES MEILLEURS !!!! mdrrrrrr.
Merci Théo et bonne fête un peu à l'avance.
Bises amicales pour l'occasion.
Clo



Luminelle 15/06/2009 18:29

Bonsoir Clo, Je me permets juste un apparté par rapport à ton introduction, il y a des femmes qui tombent enceinte "par erreur" et qui sont bien plus maternelles que certaines qui ont souhaité avor un enfant...et qui ne l'assument pas après...J'aime beaucoup ton poème : enfin une personne qui pense pour l'enfantet se met quelques minutes dans son esprit.Bravo. Bonne soirée. Lumi

Clo 15/06/2009 18:56



Je suis bien d'accord avec toi Luminelle et je rangerai donc celles-ci dans la première catégorie : des mamans, des vraies.
J'ai toujours entendu dire par mes parents que nous étions "trois accidents" mais nous n'en n'avons pas moins été aimés et choyés.
Merci à toi. Bonne soirée. Clo



Déborah 12/06/2009 17:58

Un poème vraiment trés émouvant Clo... "trois mamans" vu à travers les yeux d'un enfant. Incompréhensions de l'enfant et pourtant tendresse jamais inassouvie rythment ton trés beau poème.Merci pour ce partage Clo. Passe un excellent week-end. En ce qui me concerne, ce sera un week-end musical puisque nous allons au festival Montereau Confluences voir Bénabar, Grand Corps Malade, Julien Clerc et bien d'autres, avec Mikaël. Grosses bisesTon amie Déborah

Clo 12/06/2009 21:56


Ouh la vilaine !!!! Venir ici me narguer : GCM et BENABAR mes chouchous !!!!!

 C'est vraiment trop injuste
!!!!!!

 Profites-en bien surtout !!! Et repasses me raconter.... j'aimerai aussi partager tes instants de bonheur  Gros bisous à toi mon amie. Clo