Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 19:53

 

 

 fete-maman.jpg

 

Bien sûr la vie m’entraîne

Sur ses chemins tordus,

J’avance et me démène

Dans sa course éperdue…

Mais c’est toujours vers toi

Que mon cœur me ramène,

Pour te confier mes joies,

Faire éponger mes peines.

 

Le temps perd son pouvoir

Face à tant de tendresse :

Mon âme a la mémoire

De ta voix, ta caresse…

L’espace d’un instant

Je ne suis plus adulte,

Mais juste ton enfant,

Et j’oublie le tumulte.

 

Je dépose à tes pieds

Le fardeau qui me pèse,

Tu le prends volontiers,

Allégeant mon malaise.

Au soleil de tes yeux,

La vie redevient belle,

Réchauffée, je vais mieux,

Repars à tire-d’aile.

 

Maman, pardonne-moi

Les longs jours de silence,

Car tout au fond de moi,

Même aux instants d’absence,

Le fil de notre amour

Tisse nos existences,

Et nous unit toujours

En toutes circonstances.

 

 

Claudie Becques (23/05/2012)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Solange 24/05/2012 22:42


Une maman qui doit être très fière de sa fille. Bravo.

Clo 02/06/2012 22:00



C'est vrai que maman est fière de moi et mon père tout autant, même s'ils déplorent certainement que je ne passe pas assez les voir. Bon week end à toi.



aimela 24/05/2012 08:38


Plus de trente ans après son décès, la mienne me manque toujours  

Clo 02/06/2012 21:55



Je n'en doute pas Aimela. On se sent toujours toute petite quand on pense à sa maman. Bisous et bonne fête à toi pour demain.