Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 04:16

 

 

Elles font, font, font

Les petites Fontinettes,

Elles font, font, font...

Trois petits tours en ma mémoire.

 

C'était une rue tranquille, 

Une maison d'usine,

Où le bonheur ronronnait au son de la machine à papier.

C'était revenir à pied de l'école du centre,

S'asseoir sur le perron de la maison,

Et faire signe aux papetiers, heureux d'une journée accomplie.

C'était marcher en sautillant à côté de papa, le groēt sur l'épaule, jusqu'aux  jardins ouvriers, 

Maman qui avait enfin rangé sa machine à coudre, nous rejoignait pour le ramassage des légumes, et de quelques glaïeuls...

C'était des pommes de terre, grillées dans leurs fanes en feu pour faire patienter nos estomacs jusqu'à l'heure du souper.

C'était une partie de boules entre voisins face aux garages, jusqu'à ce que le jour s'éteigne... 

 

Elles font, font, font

Les petites Fontinettes,

Elles font, font, font...

Trois petits tours en ma mémoire.

 

C'était les parties de pêche à l'anguille du samedi,

Assis au bord du canal...

En face de nous les fours de la cristallerie.

Un coup de sifflet... Sûrement un ami verrier qui nous voit de l'usine. 

Nous l'encourageons à finir son travail d'un signe de la main...

Autres signes à l'attention des bateliers qui passent devant nous...

Leurs péniches affolent nos bouchons, que nous perdons de vue avec le scintillement du soleil dans les remous de l'eau... 

La voilà ! Elle s'enroule rageusement autour de nos poignets...

Ce soir au menu, ce sera gibelotte... 

 

Elles font, font, font

Les petites Fontinettes,

Elles font, font, font...

Trois petits tours en ma mémoire.

 

C'était les promenades en famille jusqu'à l'écluse géante enfin en fonction...

Le chemin des acacias, le chant des oiseaux, le chien heureux d'avoir un peu de liberté... 

C'était la stupéfaction devant la manœuvre des bateliers, 

L'entrée des six péniches dans le sas,

L'évolution du niveau de l'eau... 

Puis le bruit des immenses chaînes...

Nous filons en courant sous les bureaux de l'éclusier,  auprès de la lourde porte levée... 

Sur sa plateforme vaseuse, un petit poisson argenté se débat en suffocant...

Nous acclamons joyeusement sa victoire en le voyant trouver un trou qui le ramènera à l'eau..,

Nous nous tournons alors vers les bateaux, qui sortent du ventre de béton et filent vers l'Aa...

 

Elles font, font, font

Les petites Fontinettes,

Elles font, font, font...

Trois petits tours et puis s'en vont !

 

Claudie Becques 

(03/02/2017 - Arques, ma ville des Hauts de France)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claudie Becques - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires