Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 19:45

Ta petite menotte est crispée dans ma main,
Je lis dans ton sourire l'ombre de ton angoisse ;
J'essaie de te cacher celle qui, aussi, m'étreint :
C'est ta toute première rentrée des classes.

Du haut de tes trois ans, tu portes ton cartable,
A te voir c'est certain tu vas faire un malheur !
Mon petit bout de chou, c'est indéfinissable
Cette sensation de vide qui emplit mon coeur.

J'aimerais rentrer chez nous, te serrer dans mes bras...
Mais le temps a gagné et commence aujourd'hui
Une étape de ta vie qui t'éloigne de moi,
Et prouve que déjà, peu à peu, je vieillis.

Voilà que maintenant tu perds ton assurance
Devant tous ces enfants aussi paumés que toi.
Je grimace un sourire pour te donner confiance,
Ravalant les sanglots qui étouffent ma voix.

Un rapide baiser avant de te quitter,
Je m'éclipse bien vite pour éviter les drames.
Je pars le coeur en miettes de t'entendre crier,
Soulagée de pouvoir laisser couler mes larmes.

Nous rirons tous les deux d'ici quelques années,
De ce fameux premier jour de rentrée des classes,
Mais je sais déjà qui, en aura conservé
Dans un coin de son coeur, la plus profonde trace.

 

Claudie Becques

La rentrée des classes
Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 21:09

Il est un jardin merveilleux

Où poussent les petites graines.

Arrosées de larmes de joie,

Réchauffées de rêves et de sourires,

Elles s’épanouissent et le quittent

Un jour pour la belle aventure de la vie.

Ce jardin… c’est le ventre des mamans.

Il est un petit nid douillet,

Où se lovent les bébés.

Entourés d’amour, Bercés de chansons et de baisers,

Ils grandissent, et s’envolent

Un jour pour l’école de la vie.

Ce nid… ce sont les bras des mamans.

Il est un endroit secret,

Où demeurent les enfants.

Choyés et élevés

Sur les plus hauts sommets de la fierté,

Qu’ils vivent au loin ou tout près, ils y restent

Contre vents et marées de la vie.

Cet endroit… c’est le cœur des mamans.

Repost 0
Published by Claudie Becques - dans Poèmes
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 20:09

Voici le mois de mai

Un des mois le plus gai

Où tous les gens aimés

Reçoivent du muguet.

Voici le mois le mai

Où l’on fait ce qui plaît

On oublie les « jamais »

Et l’on panse ses plaies.

On y croit, on renaît

On refait des projets,

C’est le mois de l’année

Où l’on se sent léger.





Voici le mois de mai

Et son premier férié,

De senteurs, embaumé…

Allez, quoi ! Souriez !





Claudie Becques

Voici le mois de mai
Repost 0
Published by Claudie Becques - dans Poèmes
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 00:04
Poème pour la Saint Valentin...

A la force De Toi

A la force de tes bras

Tu as construit un endroit

Où je viens me réfugier

Quand la vie m'a rudoyé(e).


A la force de tes mains

Tu as tracé un chemin

Qui me ramène vers toi

Quand me vient le désarroi.


A la force de tes yeux

Tu repeins mon ciel en bleu

Dès que ma vie est au gris

Et mes yeux remplis de pluie.


A la force de ton sourire

Tu ensoleilles l'avenir

Mon corps tout contre le tien

Je crois enfin en demain.


A la force de ton coeur

Tu m'inondes de bonheur

Et je n'ai plus peur de rien

Près de toi je me sens bien


A la force de ton amour

Tu illumines mes jours

Et dessines un paradis

Où je veux passer ma vie.


Claudie Becques -

Repost 0
Published by Claudie Becques - dans Poèmes
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 20:13

A l'heure des voeux...

Puisque l'heure est aux voeux
En ce début d'année,
Que demander de mieux ?
Je suis déjà comblé (e).

Tous les trésors du monde
Ne m'enrichiraient pas,
Si rien qu'une seconde,
J'étais loin de tes bras.

Découvrir l'horizon
Ne m'est d'aucun attrait ;
Je veux voir les saisons
Sillonner sur nos traits.

Mon unique ambition
C'est de tenir ta main
Et que ton affection,
Eclaire mon chemin.

Garde-moi ton amour,
Je n'ai nul autre souhait ;
Le reste ira toujours
L'important c'est "AIMER".

Claudie Becques
(13/01/2014)

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'heure des voeux
Repost 0
Published by Claudie Becques - dans Poèmes
commenter cet article
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 18:16

C'est avec beaucoup de joie que j'ai reçu ce matin ce message :

"Chère Claudie,
Félicitations! Votre poème a été choisi comme le meilleur poème d'amour pour le mois de décembre.
Vous pouvez retrouver un lien à votre poème au milieu de notre page d'accueil à:
http://www.poesieetcitationsdamour.com/

Merci pour votre participation. Bien cordialement,  Ken -  Poésie et Citations d'Amour"

 

Le voici :

 

A La Force De Toi

A la force de tes bras

Tu as construit un endroit

Où je viens me réfugier

Quand la vie m'a rudoyé(e).

 

A la force de tes mains

Tu as tracé un chemin

Qui me ramène vers toi

Quand me vient le désarroi.

 

A la force de tes yeux

Tu repeins mon ciel en bleu

Dès que ma vie est au gris

Et mes yeux remplis de pluie.

 

A la force de ton sourire

Tu ensoleilles l'avenir

Mon corps tout contre le tien

Je crois enfin en demain.

 

A la force de ton coeur

Tu m'inondes de bonheur

Et je n'ai plus peur de rien

Près de toi je me sens bien

 

A la force de ton amour

Tu illumines mes jours

Et dessines un paradis

Où je veux passer ma vie.

 

Claudie Becques -

 

 

A la force de toi
Repost 0
Published by Claudie Becques - dans Poèmes
commenter cet article
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 14:14

 

 

papa.jpg

 

De tes yeux à mes yeux, circule tant d’amour,

Qu’aucun mot existant ne saurait le traduire ;

Alors c’est du regard qu’on ose sans détour,

Faire l’aveu des sentiments qu’on ne sait dire.

 

J’y perçois ton incommensurable fierté,

Telle, que je crois être le maître du monde.

J’y prélève mes repères, tes qualités.

Lis, mon admiration quand ton âme me sonde !

 

Papa, je te dois tout : ma vie et mes valeurs

Et mon cœur se révulse déjà de désarroi,

Pour quand viendra le jour de la bien funeste heure

Sans t’avoir dit « Je t’aime », au moins, rien qu’une fois.

 

Claudie Becques (18/06/2013)

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 12:45

  amour

  

Avec mes sentiments pour unique bagage,

La lumière de tes yeux pour guider mon voyage,

La chaleur de tes mains, pour réchauffer ma peau

La douceur de ta voix, pour cajoler mes maux,

Pour apaiser ma soif, la source de ta bouche

Le berceau de ton corps pour y faire ma couche,

J’irai jusqu’au pays merveilleux de l’Amour.

 

Avec la confiance du petit jour qui naît,

La ferveur du croyant qu’on ne peut détourner,

Ce désir d’aventure vers la terre promise

Au joug de tes serments entièrement soumise,

Avec ma foi en toi pour seule religion

Si tu me prends la main, sans moindre appréhension,

J’irai jusqu’au pays merveilleux de l’Amour.

 

Avec toi j’atteindrai même l’inaccessible,

J’inventerai les mots traduisant l’indicible

Nous recréerons un monde sans imperfection

Où douceur et beauté seront seules options

Et tout autour de nous, nous répandrons la joie

Le bonheur et la paix pour tous ceux qui y croient…

A notre beau pays merveilleux de l’Amour.

 

 

© Claudie Becques

29 mai 2013

 

Ce poème peut être chanté sur l'air du "Plat Pays" de Jacques Brel qui ma l'a inspiré.

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 09:19

amour4.jpg

 

Je crois en cet amour,

Qui nous lie l’un l’autre

Bien plus fort chaque jour,

Quoiqu’en pensent les autres.

 

Je crois en l’évidence

De l’union de nos coeurs

Et mesure la chance

De vivre un tel bonheur.

 

Je crois en cet émoi,

Auquel on s’abandonne

Nous guidant, toi et moi

Droit jusqu’au firmament.

 

Je crois en nos caresses

Que réclament nos chairs,

Et l’infinie tendresse

Quémandée en prières.

 

Je crois en la passion

Qui demeure immuable

Même au gré des saisons

Et nous rend, intouchables

 

Je crois en cette force,

Que l’on puise en nos yeux

Dés qu’un doute s’amorce,

Et nous fait sentir mieux.

 

Je crois au temps qui passe,

N’altérant que le corps,

Mais bien inefficace,

Sur les sentiments forts.

 

Je crois en ces amants

Qu’on restera toujours,

Qui défieront le temps,

Jusqu’au tout dernier jour.

 

Claudie Becques

28/05/2013

 

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 19:43

fete-meres.gif

 

 

Toi, qui me portas en ton ventre,

Toi, qui me nourris de ton sein,

Toi, qui veillas mes nuits,

Toi ,qui soignas mes maux,

Toi ,qui berças mes peines,

Toi, qui me fis l’adulte que je suis,

Toi, qui es fière de moi,

Toi, qui t’inquiètes pour moi…

Et moi…

Qui ne sais même pas te dire

« Je t’aime ».

 

Claudie Becques (23/05/2012)

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article