Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 17:29


Il suffirait pourtant de faire ce numéro

Pour pouvoir réentendre ta voix de nouveau.

Devant mon téléphone, il m'arrive de penser

A toutes ces questions que j'aimerais te poser :

Est-ce que tu es heureux ? Peut-être es-tu marié ?

Tu aimais les enfants, en as-tu donc à toi ?

Est-ce que de temps en temps, tu te souviens de moi ?

Es-tu devenu fidèle, finalement en amour ?

Ou des joies de la vie t'enivres -tu toujours ?

Ecoutes-tu mes disques ? Aimes-tu toujours danser ?

Retournes-tu parfois où l'on s'est rencontré ?

Le football te passionne-t-il toujours autant ?

As-tu les mêmes copains ? Vois-tu les mêmes gens ?

Passes-tu tes vacances encore à la Rochelle ?

Qu'as-tu fait de ta vie ? Est-elle vraiment belle ?

Mais j'ai peur des réponses que tu pourrais me faire,

Et comme je ne pourrais pas retourner en arrière,

Je préfère penser, qu'il n'y a plus d'abonné

Au numéro que je n'oserais jamais appeler.

Claudie Becques (23/02/88)

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 16:51


(poème écrit après lecture de  "Ces Dames au chapeaux verts" de Germaine Acremant, un roman dont l'histoire se passe à Saint-Omer - 62)




Les vieilles filles d’antan
Ne connurent jamais d’amants :
Certaines trop ambitieuses
Aspiraient à vie luxueuse ;

D’autres qui cherchaient le renom,
N’ont pas non plus changé de nom ;
Celles qui, fiancées à Dieu,
..................

  

 

Désolée par respect pour ceux qui l'ont acheté pour lire la suite cliquer sur :Trace recto



Claudie Becques


Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article
2 mai 2008 5 02 /05 /mai /2008 15:11
"Et plus, les années passent,
Plus tu prends de place
Dans cet univers
Que j’ai fait pour toi
C’est un face à face
Qui dure depuis longtemps déjà....
Vieillir ensemble
Parfois il me semble,
Que c’est court une vie
Quand on veut
Vieillir ensemble
Dans ce monde qui tremble ..."

Chanson de D. GUICHARD






Et si tout comme avant, on se prenait la main ?
Tu sais, un quart de siècle, c’est loin d’être rien !
Pourtant auprès de toi, je me sens encore bien,
Alors confiants, tous deux, regardons vers demain.

Bien sûr le mariage, on sait que c’est pour la vie,
Mais pourtant reconnais que c’était un pari,
Et que même certains jours, çà relevait du défi.
On peut être fiers de nous : on s’en est bien sortis !


La vraie valeur tu sais, de ces Noces d’Argent
Ce sont les deux joyaux dont nous sommes les parents,
Qui comblent notre union, et que l’on aime tant.


Il nous reste du temps pour bien en profiter
En tout cas, comme on dit "tant qu’on a la santé" ;
Je te parie de l’Or sur nos futures années.



Claudie Becques (30/08/2005)

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 15:01







Bien sûr que ces mots là
Tu ne les liras pas...
Dommage parce que tu vois,
Ce que tu es pour moi
Tu ne le sauras pas.

Dire des mots d’amour,
Susurrer des toujours,
Faire de longs discours
Avec des yeux velours...
Je crains d’être trop lourd.

Alors au fond du cœur,
Enfoui sous ma pudeur,
Je cache ma ferveur,
Discret admirateur.
C’est sans doute une erreur...

Tu es mon oxygène
Et le sang de mes veines,
Mon souffle, ma fontaine,
Mon bonheur, mon aubaine
Je t’aime... Je t’aime...

Personne ne pourra
T’adorer plus que moi
Mais... Je ne parle pas,
Et toi, tu ne lis pas...
C’est pas simple tu vois.


Claudie Becques (19/02/07)
Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 13:22

Coup d’oeil en coin,
Regard en biais,
Coeur en chamade,
Premier émoi.

Du bout des yeux,
Du bout des doigts,
Du bout des lèvres,
Premier baiser.

Regard de feu,
Le feu au corps,
Mains impatientes,
Premier amour.

Yeux dans les yeux,
Main dans la main,
Rêves en commun,
Premiers projets.

Yeux dans le vague,
Vague à l’âme,
Ames qui se perdent,
Premiers doutes.

Flammes dans les yeux,
Regard de haine,
Coeurs qui se brisent,
Premières larmes.

Regard éteint,
La larme à l’oeil,
Coeur en morceaux,
Dernier regard.

Claudie Becques (09/03/07)
Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 14:39
 


Quoi que tu fasses, où que tu sois,
Il y a toujours derrière toi,
Un p'tit malin, pour te noter
Te jauger, et pour t’estimer.

Ca commence dès la maternelle
Par les bons points de mademoiselle,
Qui se transforment au fil du temps
Par ce tant redouté classement.

Ensuite tu passes ton permis
Avec des points vite repris ;
Quant aux diplômes fait attention,
D’obtenir en plus la mention !

Au boulot, tu donnes ton CV,
Aux tests soumets ton psyché,
Et même encore dans la place
Sur demain plane une menace :

Chrono en main, ton temps passé,
Est relevé, répertorié ;
Surtout rester compétitif,
Pour atteindre les objectifs.

Enfin… Moi j’ai la poésie,
Mon doux jardin de fantaisie
Où paraît-il tout est permis…
Et pas de note, Dieu merci !

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 11:21
Image Erlend Mork



Et si un jour mon fils
Me faisait cet aveu,
Que Dieu fasse que je puisse
Accéder à son voeu,
Et accepter d’emblée
Sans nulle réticence
Que mon enfant soit né
Avec cette différence.
Se dire tolérant,
Prôner la liberté,
N’est-ce pas différent
Quand on est concerné ?
Serais-je à la hauteur
De c’qu’il lui en coutât
De me vider son coeur
De ce lourd secret là.
Aurais-je en suffisance
D’ouverture d’esprit ?
Saurais-je des convenances
Avec lui, faire fi ?
Face aux "qu’en dira t’on"
Garder la tête haute
Et attaquer de front
Le dur regard des autres.
Qu’il trouve auprès de moi
Le soutien nécessaire
Pour assumer ses choix,
Sans se soucier de plaire.
Qu’il vive pleinement
Sa sexualité
Malgré les ricanements
Et l’animosité.
Qu’il trouve réconfort
Dans mon Amour de mère
Pour qu’il en soit plus fort
Et heureux sur la terre.
J’ignore ce que demain
Réserve à mon enfant
Et quel sera son destin,
Mais d’avoir, un instant,
Osé envisager
Qu’il ait cette différence
Sans en être outragée,
Me donne en moi confiance.

Claudie Becques

Repost 0
Published by Claudie Becques - dans Poèmes
commenter cet article
2 avril 2008 3 02 /04 /avril /2008 11:32

              La charte de l’esprit sportif :

1/ Observer strictement les règles
2/ Respecter l’officiel
3/ Accepter les décisions prises par l’officiel
4/ Reconnaître la supériorité de l’adversaire dans la défaite
5/ Accepter la victoire avec modestie, sans ridiculiser l’adversaire
6/ Savoir reconnaître les bonnes performances de l’adversaire
7/ Vouloir se mesurer à un opposant dans l’équité
8/ Refuser de gagner par des moyens illégaux ou la tricherie
9/ Pour l’officiel : appliquer les règlements avec impartialité
10/ Garder sa dignité, la maîtrise de soi, refuser la violence verbale ou physique


Cela vaut pour les participants, les dirigeants et...  le public !


L'esprit sportif


Expliquez-moi un peu, je ne comprends pas tout…
Je croyais que le sport devait être avant tout
Une fête, une communion entre gens passionnés,
Qu’il prône le fair-play et la fraternité…

Un sportif est un homme, sain de corps et d’esprit ?
J’en doute trop souvent : il veut vaincre à tout prix !
Faut dire que les enjeux se comptent en millions
Et que cela influe sur la compétition.

Bafoués les principes de la courtoisie,
Tous les moyens sont bons même la tricherie
Par la technologie, la chimie, les pots-de vin,
Tout est bon pour la gagne ! Où est passé l’humain ?

La haine, la violence, le racisme, le fascisme
Envahissent les stades, engendrent barbarisme,
Mon dieu qu’il est navrant de voir ces supporters
Soutenir leur équipe comme on part à la guerre !

Entre cris d’animaux, banderoles injurieuses,
De jets de projectiles et actions belliqueuses,
Où est l’esprit sportif, où est la dignité,
Qui font que la victoire est vraiment méritée ?


Claudie Becques (01/04/08)

Repost 0
Published by Claudie Becques - dans Poèmes
commenter cet article