Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 17:00
Rien qu'un nuage, de temps en temps... Et puis un arc-en-ciel... et la vie redevient si belle !




Le ciel est tellement bas
Qu'il pèse sur ma vie
Le ciel est tellement gris
Que je suis au plus bas

Et sa monochromie
Embrume tout mon être
Me plonge dans un mal être
Et dans l'adynamie

Le ciel est tellement bas
Qu'il pèse sur ma vie
Le ciel est tellement gris
Que je suis au plus bas

Le poids de ses nuages
Ecrase ma volonté
Et ma vitalité
Doucement fait naufrage

Le ciel est tellement bas
Qu'il pèse sur ma vie
Le ciel est tellement gris
Que je suis au plus bas.


Claudie Becques (24/11/2004)


  
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 15:51



Où s'en vont ces visages aimés de l'enfance,
Ces compagnons de jeux et de nos confidences,
Ces graines d'adultes emportées par  le vent,
Déposées....

 

Désolée par respect pour ceux qui l'ont acheté pour lire la suite cliquer sur :Trace recto

Claudie Becques  (09/09/08)

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 11:16


Ce n'est qu'un  bout de bois vulgaire et biscornu,
Trouvé dans du gravier tout près d'une rivière ;
Il semblait m'appeler en muette prière.
Je sais… vous trouvez ça stupide et saugrenu.

Je l'ai frotté, lavé, propre il est devenu,
Dévoilant le secret de la vie forestière
Gravé sur son pourtour. Ah ! Je peux être fière !
C'est l'âme des montagnes que j'ai mise à nu.

De retour en ville, je soigne mes déprimes
En déchiffrant le code émanant de nos cimes
Qui sait me rappeler où sont les vraies valeurs :

L'air que nous respirons, le vent dans les feuillages,
La beauté de la source et celle des nuages,
Le doux chant de l'oiseau, le soleil et les fleurs. 

 
Claudie Becques (05/09/08)



A l'attention des grands rêveurs comme moi,
vous pouvez vous prêter à ce petit jeu "que voyez-vous ?"

      

photo 1                                                                                                                                                    photo 2

    

photo 3                                                                                                                                               photo 4

Partager cet article
Repost0
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 12:45



Ta petite menotte est crispée dans ma main,
Je lis dans ton sourire l'ombre de ton angoisse ;
J'essaie de te cacher celle qui, aussi, m'étreint :
C'est ta toute première rentrée des classes.

Du haut de tes trois ans, tu portes ton cartable,
A te voir c'est certain tu vas faire un malheur !
Mon petit bout de chou, c'est ..............

Désolée par respect pour ceux qui l'ont acheté pour lire la suite cliquer sur :Trace recto

Partager cet article
Repost0
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 16:23
(Galienni 2005)


Je suis porteuse de ce virus
De cette maladie honteuse
Intolérée par vos us
J’avoue : je suis une " écriveuse".

Profitant de votre sommeil
Moi je rêve sur le papier
Puisque les nuits portent conseil
Et que la lune est mon alliée.

Alors loin des sourires en coin
Des sarcasmes et de l’ironie
J’écris des poèmes dans mon coin
Qui, le jour, font chanter ma vie.

Les mots sont mes rebellions,
Mes espoirs ou mon impuissance,
Ils expriment cette passion
Qui justifie mon existence.

Mais soucieuse de vous plaire,
Sans pour autant y renoncer,
Je me cache un peu pour ce faire,
Et éviter de vous blesser.

Je suis porteuse de ce virus
De cette maladie honteuse
Intolérée par vos us
J’avoue : je suis une "écriveuse".


Claudie Becques (2006)
Partager cet article
Repost0
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 18:08

Au bord de la piscine,
Alanguie au soleil,
Je me sentais encline
A un demi-sommeil.



Un petit trait d’argent
Surgit d’une crevasse,
De mon somme m’émergeant,
Comme un éclair fugace.


Où trouves-tu l’énergie
Petite bestiole
Pour te mouvoir ainsi
A cette vitesse folle ?

 


Au climat du midi
Mon courage se lézarde,
Ma force s’affaiblit,
Et je deviens flemmarde.



Bercée par les cigales
Mon esprit s’engourdit
A la vue des pétales
Des lauriers fleuris.



Je n’ai même pas honte
Je me sens si bien,
Je n’ai même pas honte
Je me sens si ...


Tsi, tsi, tsi, tsi, tsi, tsi,
Zzz, Zzz, Zzz, Zzz, Zzz, Zzz,
Tsi, tsi, tsi, tsi, tsi, tsi,
Zzz, Zzz, Zzz, Zzz, Zzz, bien !
   
Claudie Becques (11/07/06)
 

Partager cet article
Repost0
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 17:54

(chanson)


Éclats. © Peinture de François SCHLESSER



Ce n'est qu'un être ordinaire
Comme d'autres sur la terre,
Il est souvent solitaire
Mais quand ça devient austère
Et que sa vie manque d'éclat
Il part d'un éclat de rêve
Il s'éclate enfin, il rêve
A d'autres horizons moins plats,
Il vole vers d'autres grèves.


Peu importe la manière
De rechercher sa lumière
Pour oublier ses galères
Et la froidure de l'hiver
Lorsque ta vie manque d'éclat
Pars dans un éclat de rêves
Eclate-toi enfin, rêve
A d'autres horizons moins plats
Et va-t-en vers d'autres grèves


Mais à ne plus toucher terre,
Et rester dans tes chimères,
A garder la tête à l'envers,
Le paradis devient l'enfer.
Alors ta vie vole en éclats
Et s'éclatent les beaux rêves
Terminée la vie de rêve,
Et toi tu restes raplapla
Parmi les éclats de rêves.


Rester un être ordinaire,
Et garder les pieds sur terre,
Brider son imaginaire,
Juste de temps en temps faire,
Quand l'horizon semble trop plat
Un coup d'éclat, faire un rêve
S'octroyer comme une trêve,
Lorsque la vie manque d'éclat,
S'offrir un éclat de rêve.


Quand la vie manque un peu d'éclat
Partir d'un éclat de rêve
S'éclater enfin, en rêve
Vers des horizons moins plats,
S'envoler vers d'autres grèves.
Améliorer l'ordinaire,
Oublier la terre entière
Voler en éclats de rêves...
Voler en éclats de rêves...



Claudie Becques (16/01/2007)

 

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 08:15


Rien qu’une perce-neige
Sur ton coeur glacé,
Un petit arc-en-ciel
Dans ton regard de pluie,
Une bouffée de vie
Sur l’agonie de ton âme,
Une infime étincelle
Enfouie sous la cendre,
Moi, petit rien du tout
Devant l’immensité de ta peine,
Je serai
Souffle-douceur,
Pour toi,
Souffre-douleur.

 

Claudie Becques

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 15:45

(Nouvelle version du poème "Le héron cendré")

Il arrive parfois que pour décompresser
Sur mon lieu de travail à travers la fenêtre,
Je suive du regard jusqu'à voir disparaître
L'un de ces échassiers si nombreux à passer.

Son long cou replié, héron s'en va  pressé
Rejoindre les marais pour aller se repaître.
Dans cet endroit paisible où j'aime aussi renaître,
........
 

Désolée par respect pour ceux qui l'ont acheté pour lire la suite cliquer sur :Trace recto

 

Claudie Becques (10/07/08)

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 16:45


Espoir/Désespoir de Daniel JOUX

J'ai le cœur en émoi comme un adolescent…                       

Que m'arrive-t-il donc ? Je me sens si coupable !                       

Ô mon défunt amour je suis si vulnérable                        

Au tumulte des sens aujourd'hui ...

 

Désolée par respect pour ceux qui l'ont acheté pour lire la suite cliquer sur :Trace recto

 

Claudie Becques (01/07/08)

 

Partager cet article
Repost0