Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 17:54





Par le biais de
Liedich 


Qui lui-même répondait au défi de Charlie 


(que je félicite pour cette belle idée),

j'ai décidé d'apporter moi aussi ma petite étoile du partage



Jeu Voeu


Un vœu ! Un vœu ! Comme vous y allez !

Si l’intention, c’est vrai part d’un bon sentiment,
Avouez que pourtant elle peut donner tourment.
C’est que la chose est grave et requiert réflexion,
Il convient d’y répondre sans précipitation.

Voyons, voyons, que puis-je demander ?

La fortune ? L’idée est alléchante et me tenterait bien.
M’offrir ce qui me plaît et pouvoir faire le bien
Doit être jouissif et changerait ma vie.
Et combien cette aubaine, me donnerait d’amis !

Oui, mais... Oui, mais... Est-ce ça l’amitié ?

A bien y réfléchir un seul me suffirait,
Pourvu qu’il soit loyal et son intérêt vrai.
Mais comme le besoin fait s’enfuir les amis,
Avec quelque richesse je serais prémunie.

Alors, les sous ? Que vous êtes pressés !

Je ne suis pas vénale et n’avoir point souffrance
Me paraît de tous souhaits meilleure prévenance.
Mais Dieu n’a sur ce point pas le moindre pouvoir,
Alors vous en prier serait un fol espoir.

L’amour ! L’amour ! Ne suis-je pas comblée ?

J’ai déjà cette chance d’aimer et d’être aimée,
Dîtes-moi quel désir je pourrais exprimer ?
Il serait incongru d’en vouloir davantage
Et pire de gâcher, en vils batifolages.

Alors... Ce vœu... Le laisses-tu filer ?

Que nenni, loin de là ! Et il vous coûtera
Pour me plaire l’an prochain à vous tous d’être là.
C’est en effet le mieux qu’il puisse m’arriver,
Que chacun à sa place vienne encor m’entourer.


Claudie Becques



Joyeux Noël à tous
et que tous vos voeux se réalisent !!!
Clo

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 23:00



S
      Simplement par FIDELE je la définirai.

    

C      Courageuse, volontaire, elle s'applique toujours avec

    

O      Obstination à relever les défis d'écriture.

    

O     Occupant son temps libre à faire du canevas ou

    

B     Bien à lire des livres qu'elle nous fait partager.

    

Y      Y a pas à hésiter aller la retrouver :

 

http://scoobydu41.over-blog.com/

 

 

Déposez de ma part juste un petit message

Une petite trace de votre passage

Dites lui seulement si point d'inspiration

"A+" qui  vaut autant que longue élocution. 

 

Clo

 

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 18:48



Je t'avais dit  Babeth que je répondrai bien volontiers à ton tag.

Chose promise, chose due !

C'est la moindre des choses que d'accéder à la sympathique invitation d'une rêveuse et qui plus "che-ti-mi" exactement comme moi.

Ce tag est destiné à en savoir un peu plus sur les personnes en répondant aux question ci-après
:

Trait principal de mon caractère : la sensibilité
Ma qualité principale : la tenacité
Mon occupation préférée :
Ecrire et récemment la photo.
Ma qualité préférée chez l'homme : la fidélité et la prévenance
Ma qualité préférée chez la femme : la loyauté et la discrétion
Le plat qui me met l'eau à la bouche : la raclette pour sa convivialité
Mes mots favoris : tous les dictons, et surtout
                                    "Ne jamais remettre au lendemain ce qui peut se faire
                                      le jour-même" et
                                    "Quand on veut, on peut !"
Ce que je déteste :
l'hypocrisie.

Tout comme le tag précédent, il m'est impossible de choisir parmi mes liens ceux qui méritent davantage d'être sélectionnés que d'autres alors, n'hésitez pas à leur rendre visite à tous. Vous ne serez pas déçus.

Grosses bises à toi
Babeth et merci encore.

Rien que pour toi une petite photo d'un petit visiteur dans mon jardin ce matin :


L'est-y pas "chouette" mon pivert ?
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 18:32




Petite Elfe m'a taguée et je l'en remercie.

Si j'ai déjà relevé ce défi précédemment, c'est bien volontiers que je me prête une nouvelle fois au jeu en recopiant la 5ème phrase et les 3 suivantes du livre "Si tu m'aimes..." de Katherine Quenot, roman publié chez Albin Michel, qui est actuellement sur ma table de chevet.

- Il n'y a pas que toi qui aimerais revenir en arrière
- Je m'en doute.

La stupidité de la conversation exaspéra tout d'un coup Emmanuelle.

- Dommage qu'il n'existe pas de télécommande pour faire revenir le temps vers le passé, hein ! éclata-t-elle d'un rire hystérique qui se disloqua immédiatement en pleurs.


Voili, voilou !
Néanmoins je ne peux décemment plus retaguer à nouveau ceux que j'ai précédemment désignés, ni choisir d'autres personnes qui n'apprécieraient peut-être pas.

Le principe des tags est de convier les lecteurs sur des sites amis, aussi je vous invite à cliquer sur mes liens pour découvrir ceux sur lesquels j'aime me promener, trop peu souvent à mon goût.

En effet le hasard fait bien les choses car il n'est pas un jour où, comme l'héroïne de ce livre, je ne regrette de posséder une télécommande magique pour arrêter le temps ou le ralentir.

Merci encore
Petite Elfe !

Bisous.
Clo
Partager cet article
Repost0
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 09:26



Taguée par
 Scobbydu41,  je me prête au jeu


Prendre un livre
Aller à la page 23
Recopier la 5ème phrase et les 3 suivantes
Dire le titre de l'ouvrage
Relayer à 5 personnes

-----------------------

Actuellement en convalescence après une opération du genou, j'ai au préalable quasiment fait un hold-up à la médiathèque pour occuper mes journées-canapé.
Malheureusement jusqu'à maintenant mes choix n'ont pas encore été très heureux, et je n'en ferai donc pas la promotion.
Je prendrai donc un extrait du livre que je m'apprête à lire, normalement une valeur sûre :

Françoise SAGAN - Des yeux de soie (nouvelles)
édité chez Flammarion.
                                                                    
                       
                                                                    


et que je découvre en même temps que vous  :
"...
Et quand il se sentit glisser, tout d'abord il ne résista pas.  Il partit à la renverse, à la dérive, de l'eau plein le cou, la bouche, le nez, il suffoqua à moitié. Une sorte de plaisir d'abandon très loin de sa nature. "Je suis en train de me suicider", pensa-t-il, et l'homme tranquille en lui reparut, le rééquilibra, le fit sortit trempé et hagard et grelottant de cette malheureuse mare.
..."

Ouf ! Plus de peur que de mal non ?
Je le sens bien celui-là ! (sourire)

----------

Je passe donc le flambeau à :


Aimela
Babou*
Katherine
Mésange
Ut

----------
Merci encore  Scooby !

Bon week-end ensoleillé à toutes et à tous !

Claudie

Partager cet article
Repost0
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 17:13


    Voici le sujet que propose   Scooby   :

"Être parents n'est pas facile. Beaucoup d'entre vous le sont et savent de quoi je parle.
Il n'y a aucune recette, chacun fait au mieux  pour que ses enfants suivent  " le bon chemin" mais ce n'est pas évident dans la société où nous vivons.
Nous nous inquiétons tous pour l'avenir de nos enfants et nous posons des tas de questions sur le travail, la violence, les problèmes de drogue...
Je vous propose dans cet article de dire ce que vous pensez de ce sujet , de parler de vos préoccupations, vos inquiétudes.. mais aussi des réussites et aspects positifs.
En temps que parents, que souhaiteriez-vous qu'on vous propose comme réponses, idées, solutions...?
Il n'est pas question de critiquer ni de juger qui que ce soit mais simplement d'échanger des opinions entre personnes responsables.
Bien entendu, les personnes qui ne sont pas encore des parents peuvent donner leur avis.
Merci à tous pour votre participation à ce " dialogue "."

__________________________

Comme ce sujet me tient très à coeur j'ai décidé de publier ma réponse sur mon propre blog.

__________________________

Bien malin en  effet qui connaît la recette infaillible du parent modèle !

 

Ce bonheur incommensurable que d'enfanter n'est cependant qu'une succession d'angoisses, de prise de conscience de notre responsabilité, de joies et de peines, et ce… à perpétuité.

 

Bébés ou adultes, nos enfants restent nos enfants.

 

Non, nous n'avons pas forcément les enfants tels que nous les avons élevés parce qu'ils ne sont pas faits en pâte à modeler. Ils ont leur propre caractère et sont, malgré toutes nos précautions et notre protection, confrontés à la Société qui fluctue avec le temps et que nous ne maîtrisons pas, d'où le conflit des générations, ainsi qu'aux aléas de la vie et leurs propres démons.

 

Ils avancent sur le chemin de leur destinée et malheureusement, même si nous essayons d'anticiper en enlevant toutes les embûches qu'ils risquent de rencontrer, il ne nous est pas possible de les protéger de tout, d'où cette lancinante crainte qui ne nous quitte jamais tout à fait, même dans notre sommeil.

 

Les seuls ingrédients qui, à mon avis, peuvent contribuer à éviter de les voir emprunter les pires voies notamment celles des drogues et le lot de vices qu'elles entraînent dans leurs sillages sont l'observation et le dialogue mais… encore une fois entre la théorie et la pratique…         

 

Personnellement, il n'est pas une seule journée où je ne remercie le ciel de m'avoir permis d'être maman, parce que cela m'a ainsi permis de savoir qui je suis vraiment et ce dont je suis capable.

.

Grâce à mes enfants j'ai appris à me dépasser, à oser, à me remettre en question, à renoncer aussi pour eux.

Il n'est pas une décision que je n'ai pris jusqu'à ce jour sans penser d'abord aux conséquences que cela impliquerait pour eux.

S'il me fallait donner ma vie pour sauver la leur, même ma peur panique de la mort ne saurait me faire hésiter.

Quant à qui oserait toucher à un seul de leurs cheveux, je n'aurais de cesse de le passer à trépas de mes propres mains.

 

"Trop !", pensez-vous ?

Peut-être… Mais y a-t-il des limites à l'amour ?


Claudie Becques (18/06/08)

Partager cet article
Repost0
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 15:23

A l’initiative de Frédérianne (http://www.revesland.com/) , relayée par Minuimivie (http://minuimivie.over-blog.com/) , puis Théo (http://www.archipel-de-theo.net) on tague vos bibliothèques !

Ayant été taguée, par Théo, je me venge en taguant à mon tour :-))

 Le livre emprunté à la médiathèque, que j'ai sous la main aujourd'hui c'est "L'écume des jours" de Boris Vian  Editions Le Club - Le grand livre du mois - Août 2000 (j'avais dit à Malou que je me pencherai sur ce cas :)))

La consigne étant :

Prendre le premier livre qui vous tombe sous la main

L’ouvrir page 123

Prendre la 5e phrase et les 3 phrases suivantes, et les recopier.

Puis taguez 5 personnes à votre tour …

Voilà ce que ça donne :

"- Je peux vous résumer la conférence de Partre, dit
Chick, si vous voulez.
- Tu en as acheté beaucoup, depuis notre départ ?
demanda Colin
- Oh!... non... dit Chick."


Je propose de taguer à mon tour :

Aimela http://mon-coeur-chemin-de-mes-mots.over-blog.com/
Malou http://chroniques-de-malou.over-blog.com/
Stellamaris  http://stellamarispoemes.com/
Nothing http://soubassements.over-blog.com/
Topotore http://topotore.over-blog.fr/


 

Partager cet article
Repost0
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 20:29
    Je me suis prêtée au défi de  Scooby en répondant en toute sincérité à ses questions...


1) Y'a plus de beurre dans le frigo

Je n'en ai jamais. Je fonctionne à l'Omega 3 !


2) Un chauffard te fait une queue de poisson

Ca dépend de l'humeur du moment :

- Je râle et je klaxonne

- Ou je hoche simplement la tête.


3) Tu n'arrives pas à dormir

J'écoute un CD ou j'écris à la lampe de poche pour ne réveiller personne.


4) Tu te brûles ou te mords la langue

Je jure… et j'incendie le premier qui rit ! (Ca change rien mais ça défoule :o)))


5) T'as perdu tes clés

Je ne peux rien faire d'autre que de les chercher jusqu'à ce que je les retrouve.


6) Tu ne reconnais pas ton correspondant au téléphone

Je lui demande aimablement de décliner son identité, mais il vaut mieux qu'il le fasse vite parce que je n'aime les bavardages  téléphoniques inutiles.


7) T'as trop mangé de chocolat, pizzas, fraises Tagada, tartines de miel, gratin de courgettes, liste non exhaustive

J'ai trrrrès mauvaise conscience, je jure que plus jamais on ne m'y reprendra… jusqu'à la prochaine fois !


8)  Un malotru te serre de trop près

Si c'est Richard Gere ou Georges Clooney je ne dis rien.

Les autres, un coup d'œil suffira pour les dissuader.


9) T'as raté un plat à un dîner très important
Si vraiment c'est important, j'assure mon coup en faisant appel à un traiteur pour le plat principal


10)  T'es légèrement pompette
Personne ne voit rien, je cache bien mon jeu, mais ne prendrais en aucun cas le volant !


Qui relève maintenant  le défi ?

Partager cet article
Repost0
31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 12:00

... à vous qui, sur ce blog,  passez .


Accepteriez-vous, de m'indiquer ci-dessous, la partie gagante des deux versions sur l'échiquier de mon poème  

"Echec et Mat",

simplement par un commentaire ci-dessous

je préfère la version initiale ou la version modifiée.

Ca peut paraître bête, mais c'est important pour moi, de savoir si je dois persévérer pour atteindre la poésie classique ou rester celle que je suis une écriveuse un peu bohême.

Merci à l'avance.
Cordialement.
Claudie

Version initiale

Version modifiée


Echec et Mat

Comment se comporter devant l'inacceptable,

 

Quand aucun mot ne peut apaiser le tourment

Et que seule la mort serait apaisement ?

Dîtes, que peut-on faire devant l'insupportable ?

 

Quand la souffrance atteint cet incommensurable,

Que la vie reprend tout émerveillement

Et ne vous laisse rien d'autre qu'effondrement,

Comment puis-je aider ceux, que la douleur accable ?

 

Qui tire les ficelles de nos existences ?

Serions-nous les pantins d'autres intelligences ?

Qui désigne du doigt de briser un destin ?

 

Egaux tous nus tous crus au début de l'histoire,

Au grand jeu de la vie tout n'est qu'incertain :

Mesurons que la chance n'est qu'aléatoire.

 

 

Claudie Becques (29/05/08)

Echec et Mat

Comment se comporter devant l'inacceptable,
Quand aucun mot ne peut alléger le tourment
Et que seule la mort serait apaisement ?
Ô comment réagir devant l'insupportable ?

Quand la souffrance atteint cet incommensurable,
Que le malheur éteint tout émerveillement
Et ne vous laisse rien d'autre qu'effondrement,
Comment puis-je aider ceux que la douleur accable ?

Mais qui tire les fils tenant nos existences ?
Serions-nous les pantins d'autres intelligences ?
Qui désigne du doigt de briser un destin ?

Egaux tous nus tous crus au début de l'histoire,
Sur l'échiquier du sort demain est incertain :
Sachons que le bonheur est bien aléatoire.

Claudie Becques (30/05/08)

 
Partager cet article
Repost0
20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 12:00

Petit jeu d'écriture pour répondre à linvitation de Moun sur Poesia

A partir d'un mot, d'un son : Qui ne s'est pas amusé à associer des sons, des mots... ?


 

Sans exagérer, c'est seulement à partir du jour exceptionnel où tu as posé les yeux sur moi que j'ai vraiment eu l'impression d'exister.

Comment t'expliquer ce pouvoir extraordinaire que tu exerçais sur moi, cette exaltation exclusive, excessive, exquise qui me submergeait  à chacun de nos rendez-vous.

En expert exigeant, tu savais m'exciter, m'explorer, m'extrovertir de façon inexprimable.

Exténuée mais exaucée j'expiais alors dans tes bras pour renaître dans l'extase.

Et puis, sans explication tu m'as exclue de ta vie de façon exécrable, inexcusable.

Tu m'as expulsée de ton cœur sans même m'exposer tes griefs.

Alors, exaspérée je me suis exilée, extirpant lentement de mon âme tous ces lambeaux de toi.

Il m'a fallu extrêmement de temps pour m'extirper de ma léthargie, mais je renais à la vie pour explorer d'autres contrées, m'expérimenter, m'exprimer et enfin t'exclure de mon cœur toi, mon ex.

CB

Partager cet article
Repost0