Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 10:54

(Chanson de Daniel Guichard)

.

Quand on est mal dans sa peau

Mal au point de se foutre à l’eau

Mal au point de ne plus savoir

Ce qu’il faut faire, ce qu’il faut croire.

.

Quand on est mal dans sa peau

Quand on a le cœur en lambeaux

On aimerait bien en finir

Mais il faut du cran pour partir.

.

On a beau changer de chemise,

On a beau faire ses valises,

Jeter sa vie aux quatre vents

On ne gagne qu’un peu de temps.

On a beau chercher des paroles

Des mots tous simples qui consolent

Ces mots là ne viennent jamais

Au moment où il le faudrait.

.

Quand on est mal dans sa peau

Quand on vieillit un peu trop tôt

Dans un monde qui vous déplaît

Où plus rien n’a l’air d’être vrai.

.

Quand on est mal dans sa peau

Quand on vit entre deux sanglots

Quand on fait semblant d’être bien

Et qu’on n’a plus rien dans les mains.

.

On a beau changer de chemise,

On a beau faire ses valises,

Jeter sa vie aux quatre vents

On ne gagne qu’un peu de temps.

On a beau chercher des paroles

Des mots tous simples qui consolent

Ces mots là ne viennent jamais

Au moment où il le faudrait.

.

Alors on supporte sa gueule

Et quand on est un peu trop seul

On s’en va retrouver des gens,

N’importe où, n’importe comment.

.

Et dans les endroits où l’on traîne,

On essaie d’oublier sa peine,

Simplement pour une heure ou deux,

C’est bidon, mais ça rend heureux.

.

Daniel Guichard

Quand on est mal dans sa peau

Partager cet article

Repost 0
Published by Claudie Becques
commenter cet article

commentaires

liedich 20/02/2015 21:14

Bonsoir, de belles paroles... Moi j'aime bien. J'ai d'autres paroles mais en fait les mêmes. J'espère quand même que tu vas bien. Douceur du soir, ma Plaine.

clo 21/02/2015 10:07

Le poète.... Celui que j'ai abandonné pour n'avoir pas compris la colère et la haine qui ont semblé t'habiter pendant tant de jours.... Je ne reconnaissais plus mon Petit Prince qui posait plus tôt de si jolis mots.... Alors je t'ai laissé sur ta planète...
Et te voilà, sans reproche, à déposer un peu de douceur du soir...

Merci... et... Pardon !

Depuis bientôt un an, Ta Plaine n'est plus qu'un volcan en éruption qui souhaiterait tout anéantir...

As-tu fini par trouver l'apaisement ?
Dis-moi qu'il est possible de retrouver la sérénité...
Et que ça vaut le coup de continuer....