Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 18:25

De condition modeste on m'a toujours appris

Qu'il faut se contenter de ce que l'on possède ;

Sans courage et labeur, volonté plus entraide

Ne peut bien aboutir ce qui est entrepris.

Pour manger à sa faim il faut d'abord planter,

Rien attendre du ciel à part soleil et pluie,

Soigner et surveiller de jour comme de nuit

C'est le plus sûr moyen pour un jour récolter.

Mais d'autres ont seriné que faire des études

Pour se remplir les poches sans goutter de sueur

Etait la panacée pour gagner le bonheur…

Le rêve et l'attentisme devinrent habitudes.

Et ils sont des milliers à réclamer leur dû

Vieux jeunes érudits en longues queues statiques

Espèrent impatients passer à la pratique,

Atteindre le pouvoir et l'argent prétendu.

Il faudra de tous temps des chefs et des manœuvres

Point n'est de sot métier, de honte à travailler.

Relevez donc la tête ouvriers, employés,



Artisans, éboueurs !

Soyez fiers de votre œuvre !

Je ne conteste pas qu'il faut de l'ambition

Mais regrette ce temps où c'était sur le tas

Qu'on grimpait aux barreaux à la force des bras ;

Ca donnait du respect et de l'admiration.

L'heure sociale ou leurre social

Partager cet article

Repost 0
Published by Claudie Becques
commenter cet article

commentaires