Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 10:30

 

 

pere-noel-traineau

 

 

Lutin Bricolo, le mécanicien chargé de l’entretien du traîneau du Père Noël, a équipé le précieux véhicule d’un

 

turbo aérodynamique magique qui  permet cette année à l’homme à l’habit rouge, de gagner un temps précieux.

 

Tandis que les douze coups de minuit résonnent dans la vallée, Père Noël remarque alors sous lui, en bordure

 

de la forêt, un adorable petit lac de montagne complètement gelé, que fait scintiller de mille feux Dame Lune.

 

Il jette un coup d’œil sur son chargement et constate qu’il n’y a déjà presque plus de cadeaux à distribuer et qu’il peut se permettre une petite pause.

Il commande donc à ses rennes : Tornade, Danseur, Furie, Fringant, Comète, Cupidon, Tonnerre et  Éclair de l’y déposer tout près. Il sort d’un coffre du traîneau une paire de patins pour les chausser.

Et  voilà notre barbu d’enchaîner toutes les figures de patinage tel un jeune homme : axels, lutz, flips et même boucles piqués. Ah ! C’est qu’il a encore de la ressource notre vieillard !

Mais tout à coup : Patatras !

La glace se craque et le voilà qui tombe dans l’eau glacée.

Les rennes tendent leurs bois pour que Père Noël s’y accroche, mais ils sont beaucoup trop courts pour l’atteindre et le fait d’être tous harnachés ensemble ne leur facilite pas la tâche. Ils préfèrent donc courir  très vite vers le bois voisin pour essayer de trouver de l’aide.

Ils n’ont pas besoin de s’enfoncer trop profondément dans la forêt puisqu’ils trouvent rapidement tous les animaux réunis autour de Petit Sapin.

Tous se tournent interloqués vers ces drôles de cerfs attelés à un traîneau bizarre.

Monsieur Hibou-qui-sait-tout, est le seul à savoir identifier les nouveaux arrivants. Il comprend immédiatement que l’heure est grave et que le Père Noël est en danger. Il invite donc toute la compagnie à suivre les rennes, qui la conduisent auprès de notre barbu qui commence à être à bout de force.

Sur place, il prend dans son bec le bout d’une corde qui se trouve dans le traîneau et vole jusque Père Noël pour le lui donner, avant de prendre l’autre bout pour en entourer les bois de Tornade et Danseur, les rennes en tête d’attelage.

Tous se mettent à reculer et remontent ainsi rapidement sur la berge enneigée notre vieillard à bout de force et frigorifié qui s’évanouit.

Sur les conseils de Monsieur Hibou-qui-sait-tout les animaux font glisser l’homme sur une couverture posée sur le siège du traîneau qu’ils tirent jusqu’à la forêt auprès de Petit Sapin. 

Il invite ensuite tous les animaux à réchauffer le Père Noël. Les plus petits se couchent sur lui, les autres lui soufflent dessus, d’autres encore lui lèchent le visage.

Le voilà qui, très vite, cligne des paupières. Tous effrayés reculent alors. Il se redresse et les regarde tous avec un grand sourire :

-          « N’ayez pas peur mes amis ! leur dit-il en souriant. Vous m’avez sauvé la vie, et la tradition de Noël par la même occasion. »

Puis découvrant Petit Sapin tout scintillant :

-          « Oh, mais je vois qu’en matière de tradition, vous savez la mettre à l’honneur, il est magnifique ce petit sapin ! Il ne me reste plus qu’à y déposer quelques cadeaux ! »

Et sous les yeux ravis de Petit sapin, le Père Noël dépose des mangeoires de graines, des fruits secs, des carottes et autres légumes  et du fourrage pour les animaux de toute la forêt.

Puis il se gratte la barbe en regardant Petit Sapin, retourne à son traîneau et revient avec des guirlandes et des boules de verre multicolores qu’il dépose çà et là sur le petit arbre qui se trémousse de joie.

-          « Encore merci mes amis, dit le Père Noël ému, je dois maintenant continuer ma tournée beaucoup de petits enfants n’ont pas encore reçu leurs cadeaux, mais l’an prochain je vous promets de repasser vous voir. »

Le Père Noël remonte alors dans son traîneau au turbo aérodynamique magique qui fort heureusement lui permettra de rattraper son retard sous les ébahis de tous.

Monsieur Hibou-qui-sait-tout et ses amis, surtout Petit Sapin, se souviendront toujours de ce merveilleux Noël.

  

Claudie Becques.

Partager cet article

Repost 0

commentaires