Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 09:00

Petit déjeuner à côté de la radio qui relate ce fait absolument révoltant :

Gers : Cindy a quitté sa famille d'accueil brutalement

Alors qu'elle devait rejoindre sa nouvelle famille d'accueil demain, la fillette a été brutalement retirée à Séverine et François Boyer, sans même le temps de se dire au revoir.

 

http://www.sudouest.fr/2011/02/03/cindy-a-quitte-sa-famille-d-accueil-brutalement-308057-648.php

 

 

Je réédite donc un poème écrit il y a plusieurs années après avoir entendu un cas similaire.

Je reconnais qu'il a peu de valeur littéraire,

mais je me souviens très bien de l'émotion ressentie ce jour là qui a guidé ma plume,

alors je ne le renie pas.

 

Claudie.

 

 La chute d'un monde de Daniel Joux



Renié par mes parents,
Vous m'avez braves gens,
Donné pour quatre années
Une maman à aimer.

Nous on s'entendait bien.
Je ne manquais de rien :
Je buvais, je mangeais,
J'avais plein de jouets.

Elle a soigné mes fièvres
Et elle berçait mes rêves.
Quel péché ai-je commis
Pour qu'on change ma vie ?

Vous parlez d'une chance,
Vous brisez mon enfance :
Celle qui m'a tout donné,
Il me faut l'oublier.

Je ne suis qu'un enfant,
Vos histoires de grands,
Moi, je n'y comprend rien ;
Je sais que j'étais bien.

Moi qui suis si petit,
Vous bouleversez ma vie.
Vous me parlez bonheur
Mais vous cassez mon cœur.

Non, je ne savais pas
Qu'il y avait ici bas
Trois sortes de maman :

Celle qui fait les enfants
Celle qui prête sa maison
Et celle qui donne son nom.


Claudie Becques (1988)

Partager cet article
Repost0

commentaires

liedich 09/02/2011 07:16



Vos histoires de grand, moi je n'y comprends rien....


Quel cas en fait on,  oui ! et même si je ne suis pas adepte de l'enfant roi, il est des moments où je me dis qu'on les marque à vie au fer rouge de la connerie....


Pauvre gouvernement incapable de faire vivre la loi.... et sarko en ce moment en est un bien piètre exemple....


Baisers ma Plaine. 



Clo 10/02/2011 23:20



Je vois qu'on est synchro Liedich... Mais je n'en avais aucun doute. Grosses bises Michel



Annick SB 08/02/2011 21:50



Les bêtises de l'administration sont vraiment épouvantables oui !


Tu le dis très bien .



Clo 08/02/2011 22:04



Merci Annick. J'espère qu'elle saura faire machine-arrière avant que cette petite n'ait trop souffert.



Solange 08/02/2011 01:37



Une histoire similaire c'est produit ici on a retiré une enfant de sa famille d'acceuil parce que les personnes l'aimaient trop, les vrais parents n'aimaient pas ça. Tout ça pour le bien de
l'enfant.



Clo 08/02/2011 21:09



Je suppose en effet que ce n'est la première fois que pareille bêtise se produit... Quel être humain peut décider qu'un enfant reçoit trop d'amour ? La seule excuse que je pourrais éventuellement
admettre c'est qu'elle doit repartir dans sa famille biologique... et encore !



Malou 04/02/2011 09:17



Merci de nous rappeler malheureusement qu'il y a des gens qui souffrent sur terre et pire encore, des enfants, on a trop souvent le réflexe de ne penser qu'à soi, merci de nous ramener aux choses
profondes de l'existence et par ce poème à notre petite manière avoir une pensée pour cet enfant et tous les autres. bonne journée à toi



Clo 04/02/2011 20:52



Depuis hier matin où j'ai entendu cette terrible information dépourvue d'humanité, je dois avouer être obsédée par la souffrance que doit ressentir cette enfant. Je sais, c'est un détail, mais
rien que ce doudou qu'on ne lui a pas permis d'emporter... J'enrage,  je suis complètement indignée. Comment peut-on agir ainsi "pour le bien de l'enfant" ? Si ça c'est pas naître sous une
mauvaise étoile !!!!


Merci d'être passée Malou. Porte-toi bien. Bonne soirée.



Aimela 04/02/2011 07:23



Oui je me souviens bien de ce poème et c'est très bien que tu le ressortes  après ce faits divers révoltant. De quel droit enlève t-on  un enfant qui est aimé dans sa famille d'accueil
? Quel regard  portera la petit fille sur  les humains ?  J'espère que  tout cela se revu et que la petite retrouve  sa maman et son papa  à qui elle a été arrachée



Clo 04/02/2011 20:46



Je l'espère aussi Aimela, mais ce que cette enfant doit ressentir à cet instant, est une déchirure qui se s'effacera jamais plus. J'ignore pourquoi on l'a enlevée à ses parents biologiques, mais
alors elle était bébé et ne s'est rendue compte de rien. A cinq ans  elle doit penser que ceux qu'elle croyait qui l'aimaient, l'ont abandonnée.