Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 08:48

 

P1050931

 

 

Je les vois toutes autour de toi

Te sourire et papillonner

Et toi, tu as l’air d’aimer ça

C’est sûr que tu te sens flatté.

 

Elles voudraient se jeter sur toi,

Pour t’embrasser, te caresser,

Et je ne suis pas sûre tu vois,

Que tu n’es pas intéressé.

 

Moi aussi, je t’aime

Mais je ne dis rien

Moi aussi, je t’aime

Mais je ne fais rien.

 

Dans mon coin, à l’écart de toi

Je me limite à observer

Toutes ces fans sans foi ni loi,

Qui tentent de t’accaparer.

 

J’aimerais me ruer sur toi

Et très loin d’elles t’emporter

Pour que tu ne sois rien qu’à moi

Mais… je sais rester de côté.

 

Même si je t’aime

Moi, je ne dis rien

Même si je t’aime

Moi, je ne fais rien.

 

Je me contente de ta voix

Qui doucement vient me bercer

Et tes mots agissent sur moi

Comme une caresse, comme un baiser.

 

Certains jours quand ça ne va pas

Il me suffit de t’écouter

Pour qu’en la vie, encore je crois,

Qu’à nouveau, je veuille avancer.

 

Parce que je t’aime,

Même si tu es loin,

Car lorsque l’on aime

On est toujours bien.

 

Moi aussi je t’aime

Même si t’en sais rien

Pour toujours je t’aime

Personne n’y peut rien.

 

 

© Claudie Becques (10/11/2012)

 

  P1050932.JPG               P1050933-copie-1.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Solange 13/11/2012 02:36


C'est une belle déclaration. Bonne journée.

Clo 15/11/2012 21:28



Merci Solange. J'ai vu en concert l'idole de mon adolescence, qui m'a rendu mes 15 ans l'espace d'un soir. Ca m'a inspiré cette petite chanson. Bonne soirée !