Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 18:47

Rien d'inventé dans ce texte.
Je vous recommande même de vous repasser ce magnifique  film :

    

 
Réédition de ce texte
dans le cadre du défi n° 17
d'Abeilles50

Thème : Noël

abeilles.jpg


24 décembre 1914.


A Neuville Saint-Vaast, dans le Nord de la France, au fin fond des tranchées froides et humides, des gosses et des moins jeunes se demandent ce qu'ils font là ce soir de Noël.

Certains pleurent une photo dans la main, d'autres prient, d'autres plus résignés attendent...

Soudain de la tranchée ennemie montent des chants de Noël.

S'agit-il d'un piège ?

Quelques jeunes allemands se montrent, sans arme.

Les français, puis les anglais comprennent que ce n'est pas une ruse, et s'avancent à leur rencontre.

La scène est surréaliste : les soldats échangent des cadeaux, partagent leurs vivres.

Un air de fête flotte sur le champ de bataille durant tout la nuit.

Une trêve est observée pour la fête de Noël.

Le lendemain chaque camp restitue ses morts pour les enterrer dans la dignité.

Puis soudain, s'improvise  un match de football sur ce terrain troué d'impacts d'obus.

Il n'y a plus de soldats... simplement des hommes qui jouent en toute fraternité.

C'est le miracle de Noël !

Le jour suivant, aux premières lueurs sur ordre des hauts-officiers, "les poilus" baïonnette au fusil montent au front et se battent à nouveau contre "les boches".

Sur le terrain de football, gisent les cadavres de pauvres soldats. 



Claudie Becques le 17/01/05





Partager cet article
Repost0

commentaires

.
<br /> tu as raison... le fric pourri tout....<br /> besos<br /> tilk<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Je vois que nous sommes éloignés en distance... mais proches dans nos idées Tilk.<br /> Bises enneigées.<br /> <br /> <br />
.
<br /> j'en ai les larmes au yeux tu vois ce texte et cet épisode me touche particulièrement car je suis antimilitariste je suis objecteur de conscience<br /> et je suis un amoureux du foot.pas un fanatique un amoureux..comme l'était<br /> albert Camus...<br /> besos<br /> tilk<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Personnellement je ne suis pas trop "foot" à cause de toute cette histoire de fric qui y règne.<br /> <br /> Moi j'aime le sport pour son côté dépassement de soi-même, solidarité, esprit d'équipe, sincèrité et intégrité... Ces valeurs sont de plus en plus largement bafouées dans tous les sports.<br /> Mais j'avoue avoir pleuré de joie quand même un soir  de coupe du monde .<br /> Par contre je partage ton aversion pour le militarisme.<br /> Bisous d'une fille du nord et merci pour le partage Tilk<br /> <br /> <br />
M
<br /> Pas de mot pour dire l'émotion de ton texte bo émouvant<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Merci Maya, ça me touche beaucoup !<br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> C'est avec le coeur sûrement lourd qu'ils ont repris les armes.<br /> Dommage...que la féerie de noël agisse seulement pour un jour.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Dans le film les dernières images sont parculièrement révoltantes parce qu'elles montrent la même bêtise dont font preuve à la fois des gradés militaires et religieux en infligeant de sévères<br /> sanctions à l'encontre de ceux qui, dans les tranchées, avaient permis cette trêve.<br /> <br /> Personnellement elles annihilent en moi l'espoir que la folie humaine puisse s'arrêter un jour...<br /> Merci Sarang<br /> <br /> <br />
M
<br /> Un beau noël, celui qui unit les hommes ennemis devenus frères, pour une nuit.<br /> Un beau texte...<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Tous les hommes sont frères... Seuls les politiciens décident qu'ils sont ennemis...<br /> Merci Marlou<br /> <br /> <br />