Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 17:16

p-re-noel.gif

 

A-At-Choum ! A-At-Choum ! A-At-Choum !

 

Ho lala ! C’est une catastrophe !

 

Le Père Noël est très enrhumé ! Il ne cesse d’éternuer, renifler, tousser, se moucher… et ce soir c’est la grande tournée du 24 décembre !

 

Branle-bas de combat au Pôle Nord !

 

La Mère Noël prépare du bouillon chaud pour faire transpirer le Père Noël et faire partir les microbes. Elle lui donne de l’aspirine pour la fièvre, du sirop au miel pour la gorge et des vitamines pour  booster la guérison.

 

-          « Mais une seule journée de traitement ne suffira jamais ! Il faut au moins deux à trois jours pour se sentir mieux avec un rhume se lamente lutin Jacquot

-          Ne t’inquiète pas, essaie de le rassurer le Père Noël, ce n’est pas un petit - A-At-Choum ! – rhube qui va b’empêcher de distribuer les - A-At-Choum !-  cadeaux aux petits enfants ! A-At-Choum !

-          Ah ! Vous trouvez Père Noël ! Si vous éternuez comme ça en déposant les jouets au pied du sapin, vous n’avez pas l’impression que vous allez réveiller toute la maisonnée ?

-          Euh ! Effectivebent- A-At-Choum !-   ça ne va pas être très discret, convient le vieux barbu, bais ça va s’arranger - A-At-Choum !-  d’ici ce soir…

-          Excusez-moi Père Noël mais je ne partage pas votre optimisme ! Je pense qu’il faut immédiatement envisager une solution de rechange, au cas où vos éternuements ne se calment pas d’ici ce soir !

-          Envisage ! Envisage ! Bon brave Jacquot, bais pour l’instant je vais dorbir un peu, - A-At-Choum !-  pour aller bieux ensuite - A-At-Choum !-  ! »

 

Et le Père Noël se retourne dans son lit tandis que la Mère Noël remonte sur lui les couvertures avant de suivre lutin Jacquot et ses amis.

 

Tous ensemble se mettent à réfléchir à la meilleure solution pour que la Grande Tournée puisse se passer pour le mieux comme tous les ans.

 

-          «  Peut-être, pouvons-nous faire appel à ses clones* ?  avance lutin Martino

-          Excellente idée approuve la Mère Noëlle, mais il faut absolument leur faire passer des tests pour s’assurer qu’ils sont capables de remplir la mission !

-          D’accord, acquiesce lutin Jacquot je les convoque immédiatement dans le grand salon…

-          Non, plutôt à l’étable des rennes, parce que pour effectuer la Tournée il faut déjà réussir à maîtriser l’attelage.

 

Lutin Jacquot utilise donc son sucre d’orge magique pour rappeler auprès de lui tous les clones de Père Noël disséminés un peu partout dans les rues et galeries marchandes où ils sont entrain de distribuer des bonbons et faire des photos avec les petits enfants.

 

Après leur avoir expliqué la situation il leur demande de se mettre en file indienne et d’essayer tout à tour de conduire le traîneau magique. 

L’un tire trop fort sur les mors ce qui braque immédiatement Comète et Cupidon qui refusent de bouger. Un autre ne les tient pas assez fermement et les animaux commencent à brouter nonchalamment quelques lichens qui poussent là-bas. Le clone suivant est incapable de dire la bonne formule… bref il s’en suit tant et tant avant qu’enfin le cortège des rennes s’élève dans les cieux. 

 

En tout, seuls un peu plus de vingt s’avèrent capables de conduire le traîneau magique et le faire poser sans encombre sur le toit de la maison du Père Noël.

 

-          « Bon c’est déjà ça, soupire la Mère Noël, voyons maintenant l’épreuve du passage par la cheminée. Allons tous les deux  dans le grand salon lutin Martino, tandis que lutin Jacquot confie à chacun de ces vingt clones une hotte remplie de cadeaux. Nous verrons ainsi de l’intérieur si cela se passe bien. »

 

Là encore, la sélection  apparaît très vite on ne peut plus laborieuse.

 

Le premier se vautre  immédiatement par terre la tête la première, ses paquets éventrés sur le tapis devant la cheminée. Un autre a laissé son chargement coincé dans le conduit. Celui-ci est tellement couvert de suie que le grand salon en est tout sale.

 

A peine dix réussissent à peu près à déposer correctement les présents au pied du sapin.

 

Voyons maintenant l’épreuve écrite de bon sens. Il fallait répondre à diverses questions sur les éventuels problèmes auxquels est régulièrement confronté le Père Noël, par exemple, que faire en cas de feu dans la cheminée, où au contraire où passer quand il n’y a pas de cheminée ? Comment faire pour que le chien de la maison qui monte la garde, n’aboie pas ? Et une bonne centaine d’autres questions du même genre.

 

Un seul clone reste en finale, pour l’ultime épreuve le célèbre « Hooo ! Hooo ! Hooo ! » qui devient un « Hohoho » aussi pitoyable que la dégaine générale du finaliste.

 

 

-          « C’est une catastrophe ! Concluent en chœur lutins Martino et Jacquot et la Mère Noëlle »

 

Ils s’en retournent auprès de Père Noël pour qui les heures de repos avaient pendant tout ce temps été profitables.

Son nez est toujours aussi gros et rouge et coule encore beaucoup, mais les éternuements sont beaucoup plus espacés.

 

-          «  Vous voyez bien les abis que je vais bieux ! Essaie t-il de rassurer les arrivants avec un pauvre sourire, bais que fais là  ce pauvre clone ?

-          C’est le seul qui soit capable de faire la tournée à votre place Père Noël, explique timidement lutin Jacquot. »

 

Tout d’abord interloqué, le Père Noël dévisage sa misérable copie avant de partir dans un immense fou rire.

Il rit ! Il rit ! Il rit !

En se tenant le ventre à deux mains, et en se tapant sur les cuisses.

Rien ne semblait pouvait l’arrêter.

Le clone d’abord vexé est à son tour finalement gagné par le rire communicatif du Père Noël, suivi par les deux lutins et la Mère Noëlle.

 

Quand chacun reprend son souffle le Père Noël semble aller beaucoup mieux. En tout cas le moins qu’on puisse dire c’est que les vitamines ont bien fait leur action car il a une pêche d’enfer.

 

-          «  Assez rigolé, bes abis, il est l’heure de se préparer pour la grande tournée déclare t-il en regardant par la fenêtre le ciel maintenant étoilé, ça va être une chouette nuit ! Bais vous avez raison on sera pas trop de deux pour la faire cette distribution ! Allez ! Bon clone ! En voiture ! dit-il en poussant sa copie auprès de lui dans le traîneau magique que les lutins ont juste terminé de remplir. Allons-y Cobète et Cupidon, ajoute t-il avec la formule secrète que je ne dis pas ici parce que c’est un secret et avant l’habituel Hooo ! Hooo ! Hooo ! »

 

Au sol, les lutins et la Mère Noël repartent à nouveau dans un gigantesque fou rire en entendant le riquiqui « Hohoho » du clone qui suit en écho.

 

 

Claudie Becques

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Solange 17/12/2012 21:19


Je suis le père Noêl aujourd'hui, mais je n'ai pas de lutin pour m'aider.Espérons qu'il pourra faire toute sa tournée.

Clo 21/12/2012 22:11



Joyeux Noël Solange ! J'espère que le Père Noël te gatera !


 



aimela 17/12/2012 19:06


ouf ! J'ai eu peur  que le père Noël ne puisse pas faire  sa tournée  

Clo 21/12/2012 22:10



Moi aussi...