Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 21:00

Dans le cadre du
Défi n° 18
d'Abeilles50

 

sur le thème : LA NATIVITE

 

m-re-A.Geddes.jpg

A ma fille...                 (Réédition)


Je n'oublierai jamais cet instant merveilleux

Où tu es apparue pour la première fois.
Tant d'Amour, de fierté se lisaient dans ses yeux,
Que j'oubliais qu'en moi, soudain il faisait froid.

 

 

Tu poussais dans ma chair, mais tu avais son sang,
Tu délaissais mon ventre, pour faire sa connaissance ;
Je te perdais un peu, mais lui ........

Désolée par respect pour ceux qui l'ont acheté pour lire la suite cliquer sur :Trace recto

Claudie Becques (17/01/86)

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Très beau ce poème, quand on l'a vécu, il ne peut que nous touché.<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> Un tres joli poeme, tout en tendresse et amour...Bizzz<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Du Clo, de pur, du sincère, du beau, de l'espoir.<br /> Prends le cet espoir et avant que de le retrouver, s'il te plait, continue d'aimer  comme tu sais si bien le faire.<br /> J'aime tes mots, ils sont simples comme le sentiment que tu es.<br /> Douce nuit...<br /> Si, peut être, rêve encore et écris. La vie t'appartient car tu amasses pour demain. <br /> Bel instant Oh Plaine.<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Il n'y a qu'une femme pour chanter la maternité avec de tels accents...Emotion...<br /> <br /> <br />
Répondre