Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 11:19

 

 

Les égarées de Daniel JOUX

 

On faisait la queue, les unes derrière les autres.

A côté de nous les hommes défilaient sourire aux lèvres.

On voyait bien qu'ils se fichaient de nous. Mais on tenait bon dansant d'un pied sur l'autre, en attendant notre tour.

On aurait préféré faire dans nos culottes plutôt que de se risquer d'utiliser les toilettes libres des mâles.

C'est qu'on a notre fierté, nous les femmes !

 

Et puis on l'a vue arriver avec ses pulls troués superposés, ses grosses chaussettes et ses charentaises. Elle s'est installée au lavabo, a sorti du sac en plastique qu'elle tenait dans ses mains bleuies par le froid un « pousse-mousse » de savon d’une marque économique de supermarché  et elle a commencé à se faire une toilette minutieuse par en-dessous de ses frusques du mieux qu'elle pouvait pour ne pas nous mettre mal à l'aise.

Nous on s'appliquait à vérifier si le carrelage était bien collé au sol et si les dalles en polystyrène tenaient bien au plafond, tout en supervisant du coin de l'œil  jusqu'au coup de peigne final.

On l'a vit ranger le savon et sortir un fond de tube de pommade « Dermophil- indien » qu'elle appliqua soigneusement sur son visage et ses mains.

Il y avait une dignité dans ses gestes !

 

Quand ce fut mon tour de soulager ma vessie, je profitai de l'intimité de l'endroit pour prélever un billet dans mon sac.

Tandis que je me lavai les mains je sentis son regard fier me toiser.

Alors je m'éclipsai, l'argent coincé dans mon bracelet montre…

C'est qu'on a notre fierté, nous les femmes !

 

 

 

 

 Claudie Becques (20/11/08)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jeanne Fadosi 29/05/2011 15:23



J'ai lu, les larmes aux yeux. difficile de tendre la main et de maintenir une "égalité" de principe. Merci de ce texte et de ce témoignage tout en retenue



Clo 29/05/2011 21:20



Je suis heureuse de lire toute ta compréhension dans ce commentaire Jeanne. Merci.



Solange 24/05/2011 02:37



Il y a des situations ou on ne sait trop comment agir. Beau texte.



Clo 26/05/2011 22:44



Oui il est parfois aussi difficile de donner que de recevoir...


Bonne soirée Solange.



Quichottine 22/05/2011 10:41



Eh oui... Parfois, on ne sait pas trop s'il faut ou s'il faut pas...


Un très beau texte, Clo.


 


Passe une bonne journée.



Clo 26/05/2011 22:33



J'ai craint  qu'elle ne me fasse une remarque devant toute cette file de femmes et qu'elle froisse ma fierté... J'ai espéré qu'elle quitte les sanitaires en même temps que moi pour ne pas
froisser sa fierté... Je me suis sentie nulle... Aujourd'hui encore je me demande toujours comment il fallait l'aborder pour l'aider...


Bonne soirée et merci Quichottine.



Aimela 21/05/2011 10:34



Quelques fois , il faut mettre  sa fierté dans la poche et un mouchoir par dessus  me disait mon père , il n'avait pas tout à fait tort  dans certaines circonstances



Clo 21/05/2011 21:59



Ton père était un sage... Et moi je suis loin d'être sage  Bisous Aimela.



liedich 21/05/2011 10:16



J'ai lu, j'aime MAIS rien à dire de plus. C'est qu'il nous arrive d'avoir notre fierté, nous les hommes..


Merci douce Plaine.



Clo 21/05/2011 21:58



Il ne faut jamais perdre sa fierté Petit Prince... Que l'on soit, homme, femme, riche, pauvre, patron, ouvrier... Chacun d'entre nous a sa place dans la vie et  a droit au respect, à l'amour
et se doit surtout de ne jamais en douter. Bises de Ta Plaine.