Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 20:02

 

 

Coluche_petit.jpg

 

Paroles de la Chanson : Les restos du coeur

 

Moi je file un rancard
A ceux qui n' ont plus rien
Sans idéologie discours ou baratin
On vous promettra pas
Les toujours du grand soir
Mais juste pour l' hiver
A manger et à boire

A tous les recalés de l' âge et du chômage
Les privés du gâteau les exclus du partage
Si nous pensons à vous c' est en fait égoïste
Demain nos noms peut-être grossiront la liste

Refrain

Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid
Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi je pense à moi
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos les restos du cœur
Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid

_______


Autrefois on gardait toujours une place à table
Une chaise, une soupe, un coin dans l' étable
Aujourd' hui nos paupières et nos portes sont closes
Les autres sont toujours, toujours en overdose

J' ai pas mauvaise conscience, ça m' empêche pas d' dormir
Mais pour tout dire ça gâche un peu l' goût d' mes plaisirs
C' est pas vraiment ma faute si y' en a qui ont faim
Mais ça le deviendrait si on n' y change rien

Refrain
Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid
Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi je pense à moi
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos les restos du cœur
Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid

_______


J' ai pas de solution pour te changer la vie
Mais si je peux t' aider quelques heures allons-y
Y' a bien d' autres misères trop pour un inventaire
Mais ça se passe ici, ici et aujourd' hui

Refrain

Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid
Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi je pense à moi
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos les restos du cœur
Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid

Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi je pense à moi
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos les restos du cœur
Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid

Partager cet article

Repost 0

commentaires

liedich 04/12/2010 18:50



Jean Depussé et Antoine Casubolo, Coluche, l'accident, éditions Privé, 19 mai 2006, 227 p. (ISBN 978-2350760261)



Clo 06/12/2010 19:32



Merci encore à toi Michel. Je vais immédiatement ajouter ces références à ma liste au Père Noël.


Je t'avoue que je ne n'avais très sincèrement jamais entendu parlé de cette éventualité... Mais je suis si naïve ! Comment pouvais-je imaginer qu'un clown au grand coeur eût pu s'avérer
dangereux et qu'il y ait de mafieuses manigances aujourd'hui et pire encore à l'époque, si tu vois ce que je veux dire... Bon sang dans quel monde vivons-nous ? 


Tendrement. Ta Plaine.



liedich 04/12/2010 18:44



Bonsoir, 


un livre est sorti il y a quelques années écrit par un journaliste qui se savait condamné à mort par la maladie. Il a fait une étude sur le terrain près d'ici prouvant que l'accident était
impossible. Je cherche. Douceur ma Plaine.


 



Clo 06/12/2010 19:26



Merci Petit Prince...



liedich 02/12/2010 18:15



Une idée à la con dirait on, avec une voix un peu hésitante même venant d'un tel type, cela semble si étonnant quand on connait la  réussite de son idée.... Oh bien sur, il y a des abus et
certains de ces dirigeants qui se la jouent un peu et en font autre chose, mais globalement combien mangent grâce à cette petite idée.


Pourquoi l'ont il tué cette bande d'ordure de politiques ?


Merci ma Plaine.  



Clo 04/12/2010 14:29



Une idée à la con qui sert beaucoup plus que les idées intelligentes... Dis donc tu sais des choses que j'ignore ? Si tu as des liens qui étayent ce que tu dis dépose-les moi, ça me passionnerait
de voir à quel point je suis restée naïve !


Bon dimanche Petit Prince.



Aimela 02/12/2010 09:48



Elle est de plus en plus d'actualité cette chanson, il y a de plus en plus  des  gens pauvres  voir  à la rue  et cela au 21ème siècle, c'est une honte . Bises



Clo 04/12/2010 14:20



Je suis bien de ton avis Aimela. Bises à toi.



dadevo 02/12/2010 00:01



bon  courage



Clo 04/12/2010 14:19



Oh, moi je me contente actuellement de donner quelques conserves...


Dès que je pourrai m'abstenir de travailler, je rejoindrai sans aucun doute l'armée des bénévoles.