Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 18:41

Dimanche 28 novembre 2010 :

INFO PROVENCE-ALPES

Marseille : première victime du froid

Par Ghislaine MILLIET, avec AFP   :

 

Le froid est sans doute en cause dans le décès d'une femme retrouvée sans vie hier après-midi dans le centre ville

Une femme d'une trentaine d'années, a été retrouvée morte dans le hall d'un immeuble du 1er arrondissement. Le froid est sans doute l'une des causes du décès.

 

Selon des habitants de l'immeuble, son aspect vestimentaire ne donnait pas à penser à une SDF.

La victime était inconnue du quartier et même du Samu social.

"Il appartient à l'enquête à venir de déterminer les circonstances exactes du
décès de cette malheureuse. On peut imaginer un mauvais état général mais c'est
sûr que le froid est un facteur aggravant", avait déclaré hier René Giancarli, président du Samu social à Marseille.

Une autopsie du corps doit être pratiquée demain.

Les personnes démunies sont de plus en plus nombreuses par ces temps de crise, et le froid les fragilise encore plus. Le Samu social tente de les réperer dans la rue, mais l'aide de tous est largement sollicitée. Il suffit de composer le numéro 115 pour avertir les services d'urgence sociale.

 

sdf-vague-de-froid_47.jpg

 

Ils vivent dans les bois sous une simple tente,
Gros investissement pour qui n'a plus d'emploi,
Bien frêle habitation, un semblant de chez-soi
Pour abriter l'espoir de remonter la pente.

Ultime solution quand on n'a plus de rente
Mais s'offrir le luxe de s'accorder le choix
De demeurer libre quitte à mourir de froid
Et d'être réveillé par un oiseau qui chante.

Les pièges forestiers sont bien moins dangereux
Que la promiscuité des autres malheureux
Au sein de ces foyers qui pallient à l'urgence.

Si la soupe ou le lit réchauffe un peu le cœur
Se voir jeter dehors à première lueur
Fait à leur dignité la plus cruelle offense.

 

Claudie Becques (08/12/2008)

 

 

 

"Je veux que d'ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid". Non, cette citation ne vient pas d'Augustin Legrand, porte-parole des Enfants de Don Quichotte, mais de Nicolas Sarkozy en personne.

Le 18 décembre 2006, Nicolas Sarkozy, alors candidat à l'élection présidentielle, est à Charleville-Mézières pour un meeting sur le thème de "la France qui souffre".

Devant un parterre de 4000 sympathisants, il scande : "l'hébergement est une obligation humaine. [...] si on n'est plus choqué quand quelqu'un n'a plus de toit et qu'il fait froid dehors c'est tout l'équilibre de la société ou vous voulez que vos enfants vivent en paix qui sera remise en cause." Et s'engage solennellement à l'objectif ambitieux du "zéro SDF" d'ici deux ans.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Solange 29/11/2010 15:47



Plus facile à dire qu'à faire. Mais c'est quoi la solution quand les personnes refusent les refuges?



Clo 04/12/2010 14:18



Cherche à comprendre pourquoi ils ne veulent pas y aller, et leur offrir une solution décente. Mais ce n'est pas évident. Bon we Solange.



Aimela 29/11/2010 09:55



Nous sommes en 2010 et les sans logis, les  miséreux sont de plus  en plus nombreux . Rien ne changera dans ce bas monde préoccupé par son petit confort ou par le peu qu'on a 
car  la panique de se retrouver dans  la rue est telle qu'on ne veut plus regarder. C'est dur et impitoyable , je sais  mais c'est comme ça. J'en ai marre de crier dans le désert,
d'hurler  à l'aide contre la misère . Je suis  si lasse  Clo  mais cela ne m'empèche pas d'admirer ton beau poème



Clo 04/12/2010 14:17



Je ne veux pas être pessimiste mais j'ai l'impresion que tout va de mal en pis... Que faut-il faire ?????


Bon we quand même Aimela.