Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 22:00

paris-point-zero.jpg

AU-DELA DE LA HAINE

   (page 10)

 

C’est vrai, je m’en souviens maintenant : Aldo est parti en vacances chez son frère à Nice… Il parle tant quand il déboule chez moi que souvent je zappe… J’essaie, je fais des efforts, mais c’est finalement seul que je préfère rester… et boire… et pleurer sur mon sort… et penser à Elle…

Ca n’a pas toujours été le cas. Je n’ai pas toujours été cette espèce d’ermite que je suis devenu. J’aimais le contact des autres. Etudier les personnalités de ceux qui m’entouraient suivant leurs classes sociales. Ecouter. Regarder. Apprendre.

Quand j’étais cartonneur, je travaillais avec beaucoup de fermiers, bergers, agriculteurs… Faire les trois/huit leur permettait de cumuler les tâches… Ils m’ont appris le goût des choses simples. Le bonheur de travailler la terre, de l’ensemencer, de récolter… De regarder le ciel, d’écouter la nature, d’étudier le cycle de la lune… De faire un festin d’un pain de campagne, d’un saucisson, d’un camembert et d’un litre de rouge… De partager... De se taire… D’écouter… Ils m’ont rappelé, mais ça je le savais depuis l’enfance,  la fidélité et la douceur qu’on peut lire dans les yeux du chien qui se contente d’une caresse en guise de récompense lorsqu’il a rassemblé le troupeau…

 

Ouais, c’est bien ce qu’il m’a dit Aldo : « je pars me faire dorer la pilule sur la Côte d’Azur pendant un mois chez mon frangin ». Tu parles… Il n’en a rien à foutre de la plage, c’est plutôt le petit rosé de Provence qui l’attire… Rires…

 

La suite : paris point zéro 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clo - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

Solange 10/06/2010 21:10



J'ai lu les articles que j'avais manqué, c'est intéressant ces réflextions sur le monde et la vie pendant qu'il est dans une facheuse situation.



Clo 11/06/2010 09:03



Il parait qu'à l'heure de la mort on voit défiler son passé... Ses réflexions devraient normalement permettre au lecteur de définir ce qui a pu pousser à cette auto-destruction.


A-t-il mérité son sort ou est-il davantage victime ?... A suivre. Merci à toi Solange.



Aimela 10/06/2010 09:53



Continues, cela me plaît bien



Clo 11/06/2010 08:58



Pas évident de suivre les réflexions d'un alcoolique pourtant... Ca titube entre présent et passé... Quant à l'avenir... En aura-t-il un ? Merci à toi Martine.