Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 12:00

Image Hosted by ImageShack.us
 

Doré comme le soleil de sa très chère terre
Je deviens grâce à toi Joséphine la créole,
Une veuve, une mère, une amante frivole
Qui sut mettre à genou un grand chef militaire.

Tant de lettres d'amour auxquelles je ne réponds,
Ses serments, ses appels, me laissent indifférente ;
Je festoie et m'amuse en compagnie galante
Tandis que lui bataille et gagne des galons.

Du haut de son cheval, je le sens au supplice
Qui s'évanouira bientôt à Malmaison :
Dans le creux de mes bras adieu les trahisons !
Signera de ton encre demain l'Impératrice !

Claudie Becques (03/10/09)


____________________



Quand le vent se repose en PLAINE :


Mon cheval  est fourbu du trop de mes campagnes,

Et mon cœur attristé du manque de ma compagne.

Il me faut lui livrer la force de mon amour,

Et là, tremper ma plume, dans un objet d’atour.

 

Car écrire à la Femme belle comme l’horizon,

Demande pour le bien faire une plume de passion,

Et les pleins et déliés se doivent de  transcrire,

Toute la force ferveur dont mon être soupire.

 

Holà, maîtres de l’art, créez en atelier,

Qui  soit fol émissaire de ma force d’aimer,

Et je veux que le sang qui coulera de l’encre,

 

Me fasse si présent que prête à lever l’ancre,

Ma maîtresse ait l’envie de vivre notre bal.

Ainsi naquit en Plaine l’encrier IMPERIAL.

 

Mais regardez….

liedich
(25/10/09)




Partager cet article

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Roselyne 17/11/2009 20:23


Un magnifique poème en duo que je découvre. Deux grands talents réunis. J'aime beaucoup . Et l'encrier est superbe. Bonne soirée à toi. Bises.


Clo 23/11/2009 22:44


Je ne sais si j'ai quelque talent mais cette histoire d'encriers est un jeu entre Ledich et moi... que je prends très au sérieux.
Merci à toi Roselyne


enriqueta 28/10/2009 15:19


Joséphine et Napoléon un bel exemple d'amour décalé, il aime pas elle puis c'est l'inverse jusqu'à la rupture.


Clo 31/10/2009 16:25


N'ayant jamais été très fan d'Histoire, il m'a fallu lire sur le sujet avant que cet encrier ne puisse m'inspirer. Je me demande finalement si je n'aurai pas du m'intéresser davantage à cette
matière en classe...
Merci mes encriers de réparer certaines lacunes.... et merci à toi d'être passée par ici. 


Aimela 26/10/2009 19:42


C'est comme ça qu'on me fait des infidélités ( pliée de rires) mais je te comprends, le poète a été là encore bien inspiré et répond très bien à ton poème,  bravo à lui . Mes amiiés au poète
et bises pour toi


Clo 31/10/2009 16:22


Ouh !!! La Jalouse !!!!
Il est tellement gentil NOTRE poète !
Merci à toi Aimela.
Bises. Clo


liedich 26/10/2009 08:17



Quand le vent se repose en PLAINE :



Mon cheval  est fourbu du trop de mes
campagnes,


Et mon cœur attristé du manque de ma compagne.


Il me faut lui livrer la force de mon amour,


Et là, tremper ma plume, dans un objet d’atour.


 


Car écrire à la Femme belle comme l’horizon,


Demande pour le bien faire une plume de passion,


Et les pleins et déliés se doivent de 
transcrire,


Toute la force ferveur dont mon être soupire.


 


Holà, maîtres de l’art, créez en atelier,


QUI  soit fol émissaire de ma force d’aimer,


Et je veux que le sang qui coulera de l’encre,


 


Me fasse si présent que prête à lever l’ancre,


Ma maîtresse ait l’envie de vivre notre bal.


Ainsi naquit en Plaine l’encrier IMPERIAL.


 


Mais regardez….

liedich



Clo 26/10/2009 13:25



Comment te remercier à nouveau Liedich pour ce merveilleux cadeau de tes mots en écho aux miens. J'en ressens à chaque fois une telle joie !
Je suis certaine que beaucoup me jalouse


Alors bien sûr je n'ai pas demandé, je les portés en place Impériale , en espérant avoir d'office ton consentement.
Belle journée Le Poète... et mille mercis encore.
La Plaine.



Petite Elfe 25/10/2009 11:23


C'est vrai.... ça fait bas de gamme l'auto-édition... Mais je suis bas de gamme alors ça me convient.
Bon dimanche.


Clo 25/10/2009 19:16



 Oh non Petite Elfe il n'est bas question de bas de gamme !
Loin de moi cette pensée !

C'est juste que pour parler franc ça me fait mal d'engraisser des pseudo-éditeurs qui profitent largement de la détresse
des auteurs en mal de reconnaissance. 
Ils impriment sans corriger, sans promouvoir, et le résultat est quelquefois loin de la réalité.
A voir la façon dont ils se multiplient ce doit être drôlement payant pour eux.
 
Je crois que j'y viendrais sûrement parce que si tu n'as pas un nom connu tu n'intéresses personne surtout qu'en plus la poésie ça ne branche pas grand monde, mais alors j'en ferai totalement la
mise en page et forme et j'irai chez un petit imprimeur du coin pour qu'il m'en tire quelques exemplaires, dont je ferais moi-même la promotion dans des manifestations locales...
Mais on verra ça à l'heure de la retraite...
Pour l'heure je préfère continuer de rêver.
Ca me donne la "niaque" pour écrire et surtout m'améliorer.
Bonne soirée.
Clo