Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 22:00




vision-copie-1.jpg


Notork a trop mal dormi ce jour. Pour calmer son insomnie il a ressorti des vieux DVD sacrés pour revoir sur son antique écran plasma les images de la vie d’antan.

 

Ce qui lui paraît le plus dingue c’est d’imaginer qu’il y a eu des icebergs sur la terre, des ours polaires, des pingouins. Et cette vie en plein jour, protégée par ce qu’ils appelaient la couche d’ozone, ça le fait rêver.

Il aime revoir les visages différents des hommes de ce temps, avec des oreilles sur le côté et cette aspérité en plein milieu appelée "nez". Leur couleur même était différente. Ca entraînait paraît-il des guerres ! Il fallait vraiment être sous-développés pour se battre pour une raison aussi futile ! Au moins, maintenant on est tous égaux : tous couleur terre brûlée, et ce même aspect de corps fondu.

Il doit bien faire encore 70° ce soir ! Il avale sa pilule de concentré de protéines et de vitamines, il boucle soigneusement sa combinaison anti-UV, met sa paire de lunettes infra-rouges, et il sort de sa coupole réfrigérée pour se rendre à son usine de fusées intergalactiques. Ca aussi c’est un plus : il n’y a plus de problème de chômage. Lors du grand tremblement de la planète en l’an 2125, qui a fait exploser plusieurs dizaines de centrales nucléaires, seuls les plus jeunes et vigoureux s’en sont sortis.

Bientôt Notork ira passer ses vacances sur Mars. Là-haut ils ont réalisé un grand parc d’attractions avec des objets, des espèces animales et végétales reconstituées, comme en 2006.

Claudie Becques
(2006)

Partager cet article

Repost 0
Published by Claudie Becques - dans Textes courts
commenter cet article

commentaires

liedich 16/10/2009 14:06


Là, peut être ont ils enfin fini, il retrouvera ce que l'on appelait un sourire. Un vrai .Un comme celui que je pose sur ta joue tandis que ma main se tresse avec la tienne. Dis, tu te rappelles
ces choses que l'on savait encore inventer quand tout ce qui manque ce jour existait encore.
Je me rappelle t'avoir dit un jour : Plaine, laisse moi te babayer pour épouser un instant seulement un seul de tes ressentis sincères.
C'était aujourd'hui, ne l'oublions pas. Non.


Clo 17/10/2009 09:09


Je me rappelle tes mots Le Poète, ils m'avaient réchauffé le coeur...
La Plaine a la mémoire des instants de bonheur !


Solange 02/10/2009 15:35


De la science fiction qui fait peur, qui sait peut-être possible? Ta vision est bien racontée.


Clo 03/10/2009 07:49


Ce texte date un peu, mais je me souviens l'avoir écrit après avoir vu un reportage sur les risques que la terre encourait si les hommes continuaient à trouer la couche d'ozone avec leur
pollution.... Froid dans le dos !!! Bon week-end Solange.


aimela 02/10/2009 08:39


Une vision qui fait froid dans le dos, je n'aimerai  pas être en vie le jour que cela arrivera Bises


Clo 03/10/2009 07:46


Espérons en effet qu'il reste quelques générations à venir avant que ça ne soit ça la vie sur terre ! Bises à toi Aimela.