Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 11:25

Hier, dimanche 10 mai 2009, j'ai profité du beau soleil qui inondait nos plaines,
pour aller me promener derrière la frontière,
à Ypres en Belgique.

Je j'ignorais mais c'était précisément le jour de la fête des Chats.



En voici l'Histoire :

Au pied de la chaîne des monts de Flandre,
les marchands empruntaient jadis une route du commerce depuis Arras jusque Bruges, en passant par Ypres, ville belge prospère, protégé par de solides murailles.



De la haute tour qui dominait le marché,
 les échevins s'adressaient de temps à autres aux Yprois.

Durant les foires et les marchés,
les chats étaient très recherchés pour garder les grains et les aliments
entreposés dans les greniers, des nuisances des rongeurs.



C'est qu'en ce temps-là, l'espèce animale se devait de se rendre utile à l'homme !
(et la SPA n'existait pas !)

Une fois les négociations commerciales achevées et les denrées vendues et distribuées, les gentils félins devenaient alors inutiles, voire nuisibles.

Les employés communaux traquaient alors les pauvres bêtes,
qui, pour service rendu, étaient enrubannées et fleuris

 

avant d'être confiées aux membres de l'échevinage,
qui les jetaient alors du haut de la tour sur le pavé de la grand-place,
ou à la foule en délire qui en disposait comme elle l'entendait.



Cette sordide coutume a été, je vous rassure, définitivement abolie au XIXè siècle.

Néanmoins hier, quand  je suis arrivée sur la Place d'Ypres
une espèce de polichinelle rouge et blanc



jetait depuis le balcon de l'Hôtel de ville multitude de chats... en peluche !



Clo le 11/05/09

Partager cet article

Repost 0
Published by Clo - dans Ma région
commenter cet article

commentaires

Yvette 16/05/2009 19:39

Quelles coutumes barbares, heureusement que c'est fini. Mais il y en a qui font pire! La maltraitance existe toujours!Bises clo    Yvette

Clo 17/05/2009 22:42


C'est vrai Yvette ! Rappelons en cette "veille" de vacances qu'adopter un chien ou un chat est un contrat moral sur une durée maxi de 15 ans, et qu'il ne peut être  question de coup de tête
pour une petite boule de poils, pour l'abandonner sur une aire d'autoroute...
Bises à toi et merci.
Clo


fabienne 13/05/2009 23:35

je viens d'apprendre quelque chose et c'est interessant.Jeter des peluches est bien plus sympa tout de même...amicalement 

Clo 14/05/2009 22:38


J'en suis très heureuse Fabienne.
En Belgique on jette beaucoup sur le public (rires) : l
es Gilles de Binche par exemple balancent des oranges,
à Comines... des louches,
plus proche de moi à Dunkerque dans le Nord de la France des... harengs,  (éclat de rire).
Tu as raison les peluches sont de loin les plus sympas !!!
Amitiés.
Clo


Maïlyse 13/05/2009 20:36

Bonsoir CloEh bien j apprend une ancienne coutume, et une chance qu'elle a disparu...Très bel article et la fin est toute mimi lancer des pluches les enfants devaient être content, quoique les grands aussi non?Passe une bonne soirée.Bises

Clo 14/05/2009 22:33


Vi ! Les grands aussi... J'étais très déçue de ne pas en avoir attrapé un (éclat de rire)
Bonne soirée Maïlyse.
Bises


liedich 12/05/2009 19:44

Connait pas la ville mais la BELGIQUE j'adore. J'y aime les gens et tout ce qui fait leur pays. La fête des chats, connais pas non plus, je connais rien tiens ! grrrrrrrrMerci pour la découverte, Belle soirée Claudie.

Clo 12/05/2009 21:31


Mais ça sert à ça les blogs Liedich à échanger sur nos régions entre autres, les coutumes.
Je vais très souvent en Belgique, pour boire une bonne bière... une fois !!!! mdr!
Bonne soirée Le Poète du Sud !
Claudie.


aimela 12/05/2009 10:01

Heureusement que cette coutume a disparu , j'adore les chats et jamais je n'aurais été dans un endroit où on les fait souffrir ou qu'on les tue . Bises

Clo 12/05/2009 21:25


Chut, ne le répète pas : j'aime pas les chats : ils se frottent contre mes jambes et quand je les prends sur moi il me rentre les griffes dans le cuisses.
Mais... je les trouve très beaux et jamais je ne pourrais leur faire le moindre mal.
Bises.
Clo