Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 17:23
 L'atramantophile  



Devant sa collection c'est amoureusement

Que son regard se pose, effleure chaque pièce.

L'alliage ou le style est son ravissement

La forme ou les couleurs mettent son cœur en liesse.

 

Ces petits réservoirs, vides pour la plupart,

Renferment du bonheur, déposé par la muse ;

Une ambiance, un parfum, un sujet de départ

Qui s'insinuent en lui comme une douce intruse.

 

Témoins d'une autre époque où l'écriture encore

S'apparentait à l'art, forme et fond alliés,

Où le thème et l'intrigue trouvaient leur décor

Au feuillage de pleins, boucles et déliés.

 

Il se souvient pourtant, au doux temps de l'enfance

De s'être réjoui de leur disparition…

A l'âge de raison, il répare l'offense

Offrant aux encriers, réhabilitation.


 


Claudie Becques (23/04/09)

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Voici des années que je les collectionne (une centaine), et je n'ai découvert qu'hier ce nom d'atramantophile ! Ce qui m'a permis de découvrir ce blog. Merci pour la lecture. Ci-joint un petit poème sur les encriers, posté sur le site Oasis des Artistes où je vais parfois... Bonne continuation.<br /> <br /> Bleu à en crier...<br /> <br /> Las et désespérés, ils étaient tous cassés,<br /> D'une table à une autre, ils en avaient assez,<br /> De passer chaque jour, d'espérer la pitié.<br /> Mais je suis arrivée, offrant mon amitié.<br /> <br /> Chacun a son histoire, à conter en secret,<br /> J'entends des murmures, qui se veulent discrets ;<br /> Alors j'imagine quelle a été leur vie,<br /> Sans poser de question, malgré ma folle envie.<br /> <br /> L'un, son pied n'avait plus, perdait son équilibre,<br /> L'autre, un choc en tête, le faisait croire libre.<br /> Des oreilles en moins, certains, défiguraient,<br /> Quand d'autres si meurtris, de l'espoir j'augurais.<br /> <br /> Une plaie ouverte, comme un organe ôté,<br /> Dans de multiples cas, les ont fait décoter ;<br /> Mais me suis arrangée, pour l'achat m'octroyer,<br /> Des destins du passé, venus me cotoyer.<br /> <br /> Très beaux les ais trouvés, tous ces blessés d'antan,<br /> Qui réveillent ma plume, et celles d'autres temps,<br /> Que souvent l'on trempait, dans petits récipients,<br /> Ces encriers cassés, recherchés en épiant.<br /> <br /> ...du Bleu à encrier !
Répondre
C
Bonjour,<br /> Merci pour votre passage.<br /> Je suis heureuse de voir que nous avons donc 2 passions communes : les encriers et la poésie.<br /> Bravo et bonne continuation.<br />
L
<br /> mais quel joli nom ! je ne te savais pas Telle. J'aime tes mots pour leur beauté mais aussi pour le message si réel qu'il recelle !<br /> Bravo à Toi, restes ma Pleine s'il te plait.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Tant que je vivrai je garderai en moi cette appellation "La Plaine"...<br /> Tu es le seul qui aie su trouver ces mots qui me correspondent tant.<br /> Un jour je ferai un poème là-dessus...<br /> <br /> Toi tu seras toujours non pas un, mais... Le Poète ! <br /> <br /> <br />
S
Une écriture qui nous parrait tellement loin maintenant avec les ordinateurs c'est dommage. Bel hommage.
Répondre
D
quelque part ouiil y a un régardd'un enfant malheureuxqui a pleuré  une nuitdans un petit hangard
Répondre
C
<br /> Enigmatique et triste passage sur Litterrances...<br /> J'espère que cet enfant retrouvera la sourire !<br /> <br /> <br />
A
Je ne sais pas ce qui se passe, je n'ai pas reçu la new pour me dire que tu avais écrit ce joli poème , c'est en passant sur mes liens que j'ai découvert,  bel hommage aux encriers et au delà à l'écriture. Bises  clo
Répondre
C
<br /> Hum, hum me voici maintenant trahie par la technique alors !!! (éclat de rire).<br /> <br /> C'est dans ces cas-là qu'on reconnaît ses vrais amis : ils viennent sans être conviés.<br /> Merci Aimela pour ta fidélité.<br /> Grosses bises. Clo<br /> <br /> <br />