Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 17:00

Le temps nous manque parfois pour être assidus à nos blogs-amis.

C'est bien dommage parce que ce partage est bien souvent très inspirateur.

Et c'est aujourd'hui Scoobydu 41  que je voudrais remercier très sincèrement de m'avoir, par la lecture de ce poème qu'elle m'a autorisée à publier ci-dessous, donné l'idée d'un conte moderne pour enfants.

Je ne le publie pas ici parce que Litterrances est un blog d'écriture de proses et de poésies et que je ne veux pas imposer ici la lecture de textes destinés aux enfants,
mais si le coeur vous en dit il vous suffit de vous rendre
sur mon autre blog "Raconte-moi Polly" en cliquant sur le lien ci-après :

Le foyer du coeur
ou
Théo et les "en-forêt".





-=-=-=-=-=-=-=-=-



Toi dragon


Prête-moi donc ta flamme
En ces temps de grand froid
Pour éviter un drame
J'ai besoin de toi.

Viens donc réchauffer
Tous ces pauvres gens
Seuls et isolés
A la merci du vent.

La neige et le gel sont là
Ces êtres n'ont pas d'abri
Beaucoup d'entre eux meurent déjà
Viens vite, je t'en prie.

Tu ne seras plus l'ennemi
Tu ne feras plus peur
Personne ne viendra prendre ta vie
Et tu pourras donner du bonheur.

Tu seras remercié, honoré
Tu ne seras plus solitaire
Tous voudront te féliciter
Tu deviendras populaire

Scoobydu41



Merci à toi Scooby.
Clo

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le Râleur 05/05/2009 19:56

Scooby décrit avec chaleur ce qui pourrait émaner de nos coeur!Ne sommes nous pas humain?Ne devons pas venir en aide à notre prochain?Loin d'être catho, je persiste encore à garder espoir en lhomme!Peut-être la flamme de la générosité sera t'elle un jour attisée!

Clo 07/05/2009 23:47


Je crois que décidément nous avons vraiment des points communs : il y a des jours où je suis tellement écoeurée du comportement de certains que j'ai l'impression de ne plus croire en l'humain ;
mais tout au fond de moi je sais qu'il reste une lueur d'espoir qu'il ne soit finalement pas si mauvais que ça.
D'ailleurs en cas de gros coups durs, on s'aperçoit qu'il y a vraiment de beaux gestes de solidarité... Ce qui est regrettable c'est qu'il faut que ce soit après une catastrophe !
Mais bon... on ne peut pas toujour râler n'est-ce pas ?


liedich 09/04/2009 21:38

Belle histoire que celle de ce dragon, j'aime lecrayon de Scoobudy...Quant à l'autre blog, je note, il me semble que j'avais déjà vu mais quand !!!!!Bon, eh bien, belle soirée Claudie.

Clo 09/04/2009 22:28


Il y a des jours ou j'aimerais être encore toute petite fille... et écouter une belle histoire en suçant mon pouce... et dormir !!!!!!!!!!!!!
Bonne nuit Liedich.
Clo


scoobydu41 09/04/2009 14:41

c'est moi qui doit te remercier pour ce superbe conte que je viens d'aller lire et je dois avouer que je suis très flattée d'être à la base de cette création et j'envie ton talent. Toutes mes félicitations!!!

Clo 09/04/2009 22:24


Merci encore Scooby.


aimela 09/04/2009 09:30

On appelle le dragon mais il est trop tard, les hommes l'ont tué depuis longtemps tout comme ils ont tué les rêves et l'amour . en tout ce poème est très joli. Merci Clo de  partager  le poème de scooby

Clo 09/04/2009 13:09


Tu viens de me tuer le peu d'espoir qui me restait Aimela... Trop tard !!!!
Alors à quoi servons-nous, nous les scribouillards ?
Merci.Bisous. Clo


Babou* 08/04/2009 23:48

Juste avant la tempête qui a soufflé sur la région j'avais aperçu des tentes sous les arbres près du lac, bien sûr en été c'est un endroit magnifique... mais l'hiver ce coin de paradis estival est devenu le refuge des SDF... mais les arbres une nuit sont tombés... cette nuit là bien au chaud sous ma couette je pensais à eux... des familles et aussi des jeunes qui ne peuvent plus avoir de toit faute de travail.Belle histoire que la tienne et superbe poème de scoobydu...Bisous mon amie et à tout bientôtBabou*

Clo 09/04/2009 13:05



C'est à la suite d'un reportage sur ces campements que j'ai écrit le poème "camper sur idées" puis, à partir en plus du poème de Scooby, ce conte pour enfants.
C'est un sujet qui me tient très à coeur ainsi que le problème des clandestins, sur lequel je réfléchis actuellement.
Bisous ma Babou*.