Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 12:03




Claudie Becques (29/01/09)

Le cirque a déplié son chapiteau géant,
Il flotte dans la ville un petit air de fête.
On rôde aux alentours pour y voir quelque bête :
Une autruche, un lama, peut-être un éléphant.

Un haut parleur diffuse un refrain entraînant
Et la morosité s'envole de nos têtes ;
Le quotidien d'un coup se revêt de paillettes
Et chacun dans son coin redevient un enfant.

Enfin s'en vient le soir de grande effervescence
Où s'installe un public trépignant d'impatience.
Quand s'éclaire la piste s'éteint le brouhaha.

Chacun retient son souffle et vibre ou s'émerveille.
Quand arrivent les clowns, le temps se met en veille :
Jeunes ou vieux les yeux brillent d'un même éclat.



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Mésange 02/02/2009 23:17

Des mots qui chantent et qui virevoltent au vent, quelle musicalité dans ce magnifique poème ma Ch'timie de tite soeur! Je l'adore...! Décidemment ce soir je suis toute en sourire avec tes mots qui respirent le bonheur! Merciiii! Et puis les cirques, j'adore...! Chacun dans son coin, comme tu le dis si bien, qui redevient enfant! Que c'est magique d'aller au cirque!J't'adoreNad

Clo 03/02/2009 19:47



Je vois qu'on partage ce bonheur là aussi !


Quand je vais au cirque, pour un peu je crierai à tue-tête "Ouiiiiiiiiiiiiiii !" en réponse au clown qui demande immanquablement "ça va les petits enfants ?"


mdrrrrrrr. (Ne t'étonne pas si mon fils ne veut plus m'accompagner)

J't'adore aussi ma Nadichou.



aimela 30/01/2009 12:25

Je ne connais pas le cirque, je n'y suis jamais allée, le peu que j'ai vu c'est la piste aux étoiles lorsqu'on avait le droit de regarder et pas jusqu'au bout, mes parents étaient stricts . Bises Clo 

Clo 31/01/2009 08:53


Ah ! Roger Lanzac...
Je vois que nous avons les mêmes repères Aimela.

Si tu ne devais y aller qu'une seule fois, que ce soit un grand cirque pour bien y ressentir toute la magie et la poésie. Attention, je n'ai pas dit que les petits sont peu intéressants, mais juste
que si le mérite est le même, le rendu est moins époustoufflant (toujours la question des moyens !)

Bises.


scoobydu41 30/01/2009 09:20

de bons souvenirs grâce au cirque!

Clo 31/01/2009 08:48


Oui, le cirque c'est aussi le rêve et la poésie.


liedich 29/01/2009 19:17

La magie du cirque est bien rendue ! Et la magie qui habite les spectateurs sans aucune différence d'âge aussi. J'ai de l'affection réelle pour ces gens du merveilleux qui pourtant traînent souvent une histoire bien pauvre ;J'aime la façon dont ils savent taire leur souci pour nous emmener dans le rêve. J'ai vraiment beaucoup d'affection pour ces gens hors normes. Merci Clo.

Clo 31/01/2009 08:48



Le monde du cirque me fascine. C'est une grand famille ou tous doivent être obligatoirement soudés parce qu'ils ont tous besoin les uns des autres.
Certes le sort des animaux du cique peut prêter à polémique mais dès que la musique retentit mon coeur bat la chamade comme quand j'étais enfant.
Merci de ton passage sur Litterrances Michel.



Stellamaris 29/01/2009 13:24

Savoir retrouver l'émerveillement de l'enfant ... Bises.

Clo 31/01/2009 08:45


Je dirai même plus... ne jamais perdre l'émerveillement de l'enfant !
Bises et bon week-end.
Clo