Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 20:00

Un jour mon prince viendra....


Voici ma contribution au Défi n° 5
de l'Abeilles50
dans le cadre
de la Communauté de
la Ruche des Beaux Mots :

 Votre
"coup de gueule"
contre une
(ou plusieurs)  exploitation humaine qui vous révolte.

 




Il était demandé si possible
en vers,
mais ce texte est une réédition...

Les exploitations humaines sont tellement nombreuses que je trouverai certainement
un autre coup de gueule à pousser en vers !
 




 

Elle l'aime parce que ce fut une évidence dès le premier regard dans la cour du lycée.

Qu'il était beau comme un dieu et que malgré toutes les filles qui tournaient autour de lui, c'est elle qu'il a choisie.

Elle l'aurait suivi n'importe où... C'est d'ailleurs ce qu'elle a fait.

Elle l'aime parce que c'est dans ses bras qu'elle a découvert l'amour et que malgré toutes ses maîtresses, c'est auprès d'elle qu'il revient toujours, elle qui l'attend fébrilement.

Elle l'aime parce qu'il a des allures de prince quand il lui ouvre la porte de la voiture ou qu'il l'aide à mettre son manteau quand il l'emmène au restaurant.

Elle l'aime parce que c'est le gendre modèle et .....................

 

Désolée par respect pour ceux qui l'ont acheté pour lire la suite cliquer sur :Trace recto
 

 

Claudie Becques (26/11/08)




Aucune femme ne doit jamais accepter d'être battue, encore moins par amour :
SOS FEMMES

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mirelie 03/11/2009 22:56


Tu vois je suis venue lire le début de cette histoire. Si touchante et si navrante.
Moi, aujourd'hui je publie un texte un peu "chaud" sur le pouvoir des hommes sur les femmes.
Bisous Clo et bonne nuit


Clo 04/11/2009 07:54


C'est vraiment très gentil Mirelie. Merci.
Bonne journée.
Bisous. Clo


virginie+Edensland 05/06/2009 21:12

J'ai parlé de mon petit bonhomme , mais c'est vrai que j'ai dans mes ecrits (et dans ma tête et dans ma chaire) des traces de cela....Moi je suis partie, pour ne pas mourir..Ton texte est criant de vérité!!!!

Clo 12/06/2009 21:20


Ton texte m'a effectivement énormément émue... Beaucoup de femmes réagissent enfin, pour leurs enfants... Tu as bien fait de partir, et j'espère de tout coeur que tu as réussi à te
reconstruire!
Amicalement.
Clo


Satine 03/06/2009 10:03

Cette histoire est vraiment bien tournée, je ne voyais pas où tu voulais en venir et la fin du coup sonne comme un glas et fait réfléchir. Tu as raison de le préciser, nulle femme ne doit accepter cela, elle sdoivent demander de l'aide et fuir pour ne jamais revenir.Amitiés poétiques

Clo 03/06/2009 21:41


Je voulais que ce texte corresponde le plus possible à la réalité de la vie de ces femmes, qui elles aussi, n'ont rien vu venir...
Merci Satine et à te lire à mon tour.
Poétiquement.
Clo 


Luminelle 02/06/2009 20:54

Bonsoir Clo,Tes mots me donnent la chair de poule...Tu voudras bien m'excuser si je te dis que ces "hommes" sont des pourris ?...Nous ne pouvons nous mettre à la place de ces femmes battues, elles ont souvent la peur au ventre et... de l'amour...Merci d'avoir publié ce texte.Bonne soirée. Lumi

Clo 02/06/2009 22:56



Excusée Luminelle !
Il me semble en effet que ce terme s'applique parfaitement à ces lâches.

Leur amour doit être en effet au-delà de tout...
Et si quelques unes finissent par dénoncer leur bourreau c'est souvent également par amour mais cette fois de leurs enfants.
Elles, elles sont prêtes à tout subir, jusqu'au jour où elles prennent conscience que ses petits sont menacés ou physiquement ou psychologiquement.
Bonne soirée à toi et merci de ton passage.
Clo



Ninon 01/06/2009 22:24

Vous avez parfaitement décrit cette violence ordinaire, subie par beaucoup de femmes qui n'osent pas parler. Vous avez bien montré l'opposition entre un homme apparemment "normal", attentionné, et celui qui frappe.

Clo 02/06/2009 22:51


Merci Ninon !
Un mot dans ce commentaire m'a fait sursauter c'est "ordinaire" !
C'est un mot horrible pour ce contexte, mais pourtant qui traduit le pourquoi du silence.
Un homme qui bat sa femme ça ne regarde personne... On ne doit pas s'immiscer dans la vie privée des gens !
Quant à la victime, elle a - si on reprend les termes exacts du "contrat"-  "accepté de vivre auprès de cet homme pour le meilleur et pour le pire" !!!!
Après tout, il n'y a pas si longtemps que la femme n'avait que le droit de faire des enfants et se taire....
Voilà le nerf du problème c'est une violence "ordinaire" !
Merci beaucoup Ninon de m'avoir permis de pousser un peu plus loin ma réflexion.
Clo