Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 18:34

 

 

 

     

 

L'enfance nous appelle de Daniel JOUX

 

 

 

 

Il était une fois, une petite fille rêveuse, qui se sentait souvent quelque peu perdue dans ce monde qui l'entourait.

Elle imaginait alors avoir des ailes virtuelles qui l'emportaient rien qu'en fermant les paupières dans un pays magique, où la vie lui paraissait plus douce et plus facile à supporter.

Ce monde imaginaire n'était composé que de choses qu'elle aimait et de personnes qui aimaient les mêmes choses qu'elle.

Comme rien n'est jamais parfait il fallait accepter cette petite restriction de ne pouvoir ni les voir, ni les toucher : seules leurs âmes se connectaient.

Un peu terre à terre elle eut beaucoup de mal au début à se faire à cette étrange relation, et se surprit même à dessiner mentalement une apparence à ces ombres lumineuses.

Dès que la réalité était triste et morose, elle clignait des yeux et hop ! elle se retrouvait dans cet univers de douceur, de poésie, de chants et de rires.

De temps en temps parfois ils abordaient des sujets très sérieux mais le débat qui s'ouvrait, restait toujours courtois et respectueux et lorsqu'elle redescendait de son petit nuage elle se sentait plus forte des conseils de ses amis virtuels.

Bien sûr quelques ombres noires tentèrent de court-circuiter la relation de ces âmes en phase mais un simple battement d'ailes les faisaient disparaître rapidement.

Plus le temps passait et plus la petite fille ressentait le besoin de cette communion mais aussi celui de la matérialiser.

Elle emprunta donc la petite porte interdite qui la mènerait à un contact direct avec ses compagnons de rêves.

Malgré tous les panneaux de prévention contre la désillusion elle poursuivit le petit chemin qui la mènerait jusqu'à la réalité.

Elle devint alors adulte.

 

 

 

Claudie Becques (2007)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

scoobydu41 01/12/2008 14:32

félicitations et j'essaierai d'y jeter un oeil dès que possible

Clo 01/12/2008 18:41


Alors A+ ! (clin d'oeil)


scoobydu41 29/11/2008 18:32

tu pourrais écrire des contes, y as-tu pensé??

Clo 29/11/2008 18:53



Oh que oui Scooby, j'y ai plus que pensé puisque j'en ai écrit quelques-uns.


Mais les contes sont principalement destinés aux enfants et à part les quelques légendes publiées sur Litterrances surtout axées sur ma région, je trouve qu'ils n'ont pas trop leur place sur
ce site.


J'ai donc ouvert un autre site "Raconte-moi Polly" (mon espace pour les enfants situé en marge de droite au dessus de mes liens.)


Mes enfants sont grands (21 et 17), mais je ne désespère pas d'être un jour mamie, alors je prends d'ores et déjà les devants.... (sourire)


Pour l'instant je n'y ai mis que quelques comptines mais au fur et à mesure que je trouverai les illustrations adéquates j'y publierai les contes, dont notamment très bientôt "Le père-noël ne
croit plus aux enfants".


Bon dimanche à toi.



liedich 29/11/2008 13:07

Je ne suis pas un magicien mais si tu as ressenti un peu de plaisir, je me sens bien heureux !
J’ai du t’envoyer tout mon soleil car le temps vire et cette après midi, il pleut.
Enfin, il reviendra. De nouvelles photos à faire.
Bon, allez je te fiche la paix.
Douce Journée bout de prénom !

Clo 29/11/2008 18:17



Eclat de rire... Eh, eh, je ne t'avais pas dit que j'étais une "vampire" de soleil ??? Je l'ai gardé rien que pour moi, même pas un rayon aux autres Ch'timis, je le garde précieusement à la
maison. Na !


Sérieusement c'est un avant-goût des vacances que tu m'as envoyé là et c'est vraiment un très beau cadeau. Pour te remercier encore je te mets en ligne la photo du dernier encrier... Sois
indulgent avec lui...



liedich 29/11/2008 08:28

Bonjour, tu viens de m'offrir un frisson sur ta dernière phrase bien sûr. Tu peux être contente. Comme cela, tout d'un coup, l'enfant passe, change, perde et cette image de la porte est trè belle.
"Dessiner mentalemet une apparence à ces ombres lumineuses", que j'aime ces mos là.
Je t'offre le soleil radieux qui se laisse sur ma baie et pose un rayon dans le creux de ta main pour que ta journée soit belle.

Clo 29/11/2008 08:35



Pas évident en effet de devenir adulte et de s'entendre dire "tu étais prévenue" quand on s'accroche à ses rêves. La glissade de cet escalier laisse des bleus au coeur qui de temps en temps
provoquent encore une douleur. Merci Liedich pour ce soleil qui me fait bien défaut encore ce week-end et me réchauffe le coeur.


 



katherine 28/11/2008 22:49

On a beau vouloir  rester enfant et se créer un monde parallèle à la réalité, on finit par devenir adulte mais dans notre coeur, notre esprit il n'en demeurera pas moins l'enfant que nous fûmes... Bises Clo

Clo 29/11/2008 08:28



Tu as raison Katherine. Ce monde parallèle c'est bien sûr internet. J'ai appris à mes dépens qu'il faut absolument que le monde du virtuel ne se mélange pas au réel sinon désillusions garanties,
et donc meurtrissures ! Mais je ne t'apprends rien n'est-ce pas ?


Bisous Kath et bon week-end !