Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 23:00

"Nue de JLT7" 


Ecrire c'est un peu se mettre à nu.

Alors lire ses propres textes en public

serait...

comme faire un strip-tease.


Claudie Becques (12/10/08)



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Moun 01/11/2008 23:17

Certains se dévoilent d'autres non, j'en fais partie... on oriente le lecteur sur ce qu'on aime ou n'aime pas mais la vraie poésie n'est pas raconter sa vie... sinon ce n'est qu'un journal intime..Quant à lire ses textes en public, plus qu'un strip-tease, c'est passer outre une timidité souvent maladive ou un manque de confiance en soi, en ses mots, en son art....C'est ainsi que je le ressens en tout casEn toute amitié

Clo 02/11/2008 11:07


Je pense que bien malgré soi, même si on croit ne pas se dévoiler dans ses textes, le choix des mots employé, le ton, et la forme renseignent quand même un peu le lecteur sur la personnalité
de l'auteur.
Je suis néanmoins tout à fait d'accord sur le fait que la timidité et le manque de confiance est certainement plus encore la vraie raison qui m'empêche de lire moi-même mes textes.
Rien que de me dire que celà se passera dans exactement une semaine me fait complètement "flipper".
Amicalement. Clo


Babou* 30/10/2008 23:53

Tu as tellement raison dans ce haiku...petite anectode mon doudou dernièrement avait besoin pour des exercices en commun d'un poème écrit sur la douleur... rires il me dit :  as tu cela dans tes carnets... moi : bien sur et je lui donne mon texte terres de douleurs il me dit : ah super et il le litet je vois qu'il parle plus après sa lecture moi : ce n'est pas ce que tu voulais?lui : si mais... je ne pourrai pas le lire en amphi ce serait comme si je t'exposais aux yeux de tous.moi : mais il ne me connaissent pas seul toi sait qui a écrit ce texte.lui : non je ne pourrai pas car moi je sais que c'est toi et je ne vais pas pouvoir le lire à tout le monde.Il a pris le texte de quelqu'un d'autre et le mien mais il a expliqué pourquoi il ne pouvait pas le lire à ses collègues de classe.Bisous à toi je file au lit je suis trop fatiguée. Babou*

Clo 31/10/2008 13:19



Sensible le doudou et...très amoureux !
On m'a demandé de lire plusieurs de mes textes lors d'une manifestation qui aura lieu le 9 Novembre (voir page ART'SPORT  ci-jointe).
J'ai essayé toute seule dans ma chambre de me lire à haute voix à m'imaginant face à un groupe de personnes et j'ai eu confirmation que j'en serai incapable.
Une personne a proposé de jouer au "Monsieur Loyal" et de le faire à ma place.
Je flippe déjà énormément de n'affronter que les regards... et surtout celui de mon époux qui a dit qu'il m'accompagnerait alors qu'il ignore tout de mes écrits.
Bonne journée mon amie. Clo



katherine 30/10/2008 13:48

Je ne sais pas si écrire est forcément se dévoiler.Bisous Clo

Clo 31/10/2008 13:11


Ca dépend des personnes katherine.
Moi je ne peux écrire que ce que je ressens.
J'ai essayé de faire autrement, et le résultat est minable.
Bisous à toi.


liedich 30/10/2008 13:16

Mais quand le galbe de la lectrice n'a d'égal que celui tes mots, ce n'est pas un strip-tease, c'est un ode à la beauté.Belle journée Clo.

Clo 31/10/2008 13:09


Rouge aux joues....  Le bec cloué... (sourire)
Merci Liedich !
Belle journée à toi aussi.


DJU770 30/10/2008 05:48

Je suis bien d'accord avec cette pensée. L'écrivain se livre à son lecteur, il se dévoile et tombe bien des masques : il se rend très vulnérable. Il y a dans l'écriture un "don de soi" un peu comme dans l'acte amoureux... Amicalement. DJU770

Clo 30/10/2008 07:31


Merci pour ce commentaire DJU770 ! C'est vrai qu'on donne peut-être même dans l'écriture plus que dans notre comportement de tous les jours. Amicalement. Clo