Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 17:13


    Voici le sujet que propose   Scooby   :

"Être parents n'est pas facile. Beaucoup d'entre vous le sont et savent de quoi je parle.
Il n'y a aucune recette, chacun fait au mieux  pour que ses enfants suivent  " le bon chemin" mais ce n'est pas évident dans la société où nous vivons.
Nous nous inquiétons tous pour l'avenir de nos enfants et nous posons des tas de questions sur le travail, la violence, les problèmes de drogue...
Je vous propose dans cet article de dire ce que vous pensez de ce sujet , de parler de vos préoccupations, vos inquiétudes.. mais aussi des réussites et aspects positifs.
En temps que parents, que souhaiteriez-vous qu'on vous propose comme réponses, idées, solutions...?
Il n'est pas question de critiquer ni de juger qui que ce soit mais simplement d'échanger des opinions entre personnes responsables.
Bien entendu, les personnes qui ne sont pas encore des parents peuvent donner leur avis.
Merci à tous pour votre participation à ce " dialogue "."

__________________________

Comme ce sujet me tient très à coeur j'ai décidé de publier ma réponse sur mon propre blog.

__________________________

Bien malin en  effet qui connaît la recette infaillible du parent modèle !

 

Ce bonheur incommensurable que d'enfanter n'est cependant qu'une succession d'angoisses, de prise de conscience de notre responsabilité, de joies et de peines, et ce… à perpétuité.

 

Bébés ou adultes, nos enfants restent nos enfants.

 

Non, nous n'avons pas forcément les enfants tels que nous les avons élevés parce qu'ils ne sont pas faits en pâte à modeler. Ils ont leur propre caractère et sont, malgré toutes nos précautions et notre protection, confrontés à la Société qui fluctue avec le temps et que nous ne maîtrisons pas, d'où le conflit des générations, ainsi qu'aux aléas de la vie et leurs propres démons.

 

Ils avancent sur le chemin de leur destinée et malheureusement, même si nous essayons d'anticiper en enlevant toutes les embûches qu'ils risquent de rencontrer, il ne nous est pas possible de les protéger de tout, d'où cette lancinante crainte qui ne nous quitte jamais tout à fait, même dans notre sommeil.

 

Les seuls ingrédients qui, à mon avis, peuvent contribuer à éviter de les voir emprunter les pires voies notamment celles des drogues et le lot de vices qu'elles entraînent dans leurs sillages sont l'observation et le dialogue mais… encore une fois entre la théorie et la pratique…         

 

Personnellement, il n'est pas une seule journée où je ne remercie le ciel de m'avoir permis d'être maman, parce que cela m'a ainsi permis de savoir qui je suis vraiment et ce dont je suis capable.

.

Grâce à mes enfants j'ai appris à me dépasser, à oser, à me remettre en question, à renoncer aussi pour eux.

Il n'est pas une décision que je n'ai pris jusqu'à ce jour sans penser d'abord aux conséquences que cela impliquerait pour eux.

S'il me fallait donner ma vie pour sauver la leur, même ma peur panique de la mort ne saurait me faire hésiter.

Quant à qui oserait toucher à un seul de leurs cheveux, je n'aurais de cesse de le passer à trépas de mes propres mains.

 

"Trop !", pensez-vous ?

Peut-être… Mais y a-t-il des limites à l'amour ?


Claudie Becques (18/06/08)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Malou 20/06/2008 23:02

Merci à vous deux de proposer ce sujet! J'en avais fait un article il y a un mois ou deux où j'expliquais les valeurs que j'avais tenté de transmettre à mes enfants! Aujourd'hui, je suis fière d'eux, de les voir vivre selon ces fameuses valeurs auxquelles je tiens tant. Le parcours sans être trop cahotique a parfois été semé d'embûches, je pense particulièrement à un de mes fils en famille recomposée. C'est là aussi une difficulté supplémentaire quand on n'est pas la maman de naissance! Cela complique parfois les choses. JE ferai un billet là-dessus, un de ces jours. La chose qui me parait la plus fondamentale quand on est au 36ème dessous et qu'on a l'impression que la situation nous échappe, c'est de maintenir le dialogue absolument important et de se protéger afin de garder ses forces intactes! Sinon, on coule et la famille avec. Un second élément comme le dit si bien Khalil Gibran, nous ne sommes que le tuteur qui va aider le jeune arbre à pousser, il est le seul maître de son destin. Penser cela aide à faire le deuil de l'enfant rêvé pour accueillir en son coeur l'enfant réel. Ce n'est pas facile, c'est un chemin semé d'embûche. JE m'arrête là, ce sujet est inépuisable! Pardon d'avoir été un peu longue. Bises. Malou

Clo 21/06/2008 09:12


Je me souviens de ce texte Malou. C'est d'ailleurs par lui que je t'ai découverte et tout de suite appréciée.
J'aime beaucoup la citation de Khalil Gibran sur le tuteur du jeune arbre...
Trop de parents déçus de leurs enfants, ne le sont en fait que parce qu'ils ont cru pouvoir réaliser à travers eux leurs propres rêves.
Les échanges aussi enrichissants que ceux-ci sur un sujet auquel tout le monde est confronté ne sont jamais trop longs Malou, puisque tellement enrichissants.
Bises à toi. Clo


scoobydu41 20/06/2008 14:08

oui j'aurai du précisé mais j'ai été un peu surprise d'un tel témoignage et je me le suis " accaparé", j'aurai bien aimé l'avoir sur mon blog. Ceci dit Babou est la bienvenue!

Clo 20/06/2008 17:33


Pas de problème Scooby, c'est ton thème de toute façon.
Babou* vient tout juste de nous rejoindre sur OB.
Je suis sûre qu'elle aura plaisir à venir rapidement découvrir ton blog.


zazou 19/06/2008 20:58

Juste merci.

Clo 20/06/2008 17:31


Courage Zazou !


scoobydu41 19/06/2008 14:44

Je suis contente que tu n'es pas faire cours car ce que tu racontes est très interessant et je trouve que tu as beaucoup de mérite et je te félicite. Je n'ai pas connu ce problème ( je touche du bois) mais comme on dit "un homme averti en vaut deux". je te remercie encore pour ton témoignage et j'aimerai en avoir d'autres comme le tien car, comme tu le dis, c'est un sujet super. A+

Clo 19/06/2008 19:15


Je suppose que ce message est la réponse au commentaire de Babou* qui nous a effectivement donné un émouvant témoignage de l'impuissance des parents face aux dangers qui menacent leurs enfants.
Merci pour elle.


nothing 19/06/2008 13:52

Le dialogue, je pense également que c'est la meilleur des clefs.Mais comme tu le précises bien, tout n'est pas "gagné" pour autant...Bise Clo

Clo 19/06/2008 19:07


Et non surtout à l'adolescence !!! Mais faut s'accrocher et toujours montrer que l'on ne se désintéresse jamais d'eux. Enfin, c'est toujours de la théorie (sourire)
Bise à toi Nothing.