Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 17:34


Un joli secrétaire, au fond d'un dépôt-vente

N'osait plus espérer trouver jamais preneur

S'estimant désuet pour l'œil du promeneur      

Qui semblait préférer occasion plus récente.

 

Tandis que je chinais la démarche indolente,

Sans but particulier, en tout simple flâneur,

Il m'apparut alors. Je remerciai mon heur

D'avoir guidé mes pas vers cette ancienne attente.

 

Je n'en sais l'origine et s'il est authentique

Mais comment  définir cette aura si magique

Dès lors que mon regard caresse son contour ?

 

De mumurer son nom me semble être un poème…

N'est-ce pas merveilleux : "petit bonheur-du-jour" ?

Il n'en faut guère plus pour mon esprit bohême !

 

Claudie Becques (12/06/08)


Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Bonsoir,Etonnant comme sujet, c'est original de parler d'un meuble ! J'aime bien, cela change du post-romantisme décadent que l'on trouve en majorité sur la plupart des sites de poésie.Et puis quels progrès ! L'expression s'est fluidifiée, le rythme et bon, la phrase se développe sur plusieurs vers, prend de l'ampleur. Continuez, vous êtes sur la bonne voie.Astucieux aussi d'utiliser une liaison pour la rime riche en "neur": "mon heur" du vers 7.Toutefois je relève encore quelques erreurs :- au passage quatrains/tercets vous juxtaposez deux rimes féminines ente/tique. La première rime du premier tercet (tique) devait être masculine et ainsi de suite.- un hiatus au vers 9 "où il"- un hiatus au vers 12 "à un"- la liaison "nom, à" au vers 12 ne sonne pas bien, même si elle est régulière.Courage, vous y êtes !Cordialement
Répondre
C
<br /> <br /> Bonjour Darius,<br /> <br /> <br /> C'est en effet peu commun de lire des poèmes sur du mobilier.<br /> <br /> <br /> Je vous rassure je ne poursuivrai pas avec le frigo ou l'écran plat !  (sourire)<br /> <br /> <br /> Je suis heureuse de savoir que vous avez vu une évolution dans ma façon d'écrire.<br /> <br /> <br /> C'est avec étonnement que j'ai découvert  les erreurs dont vous me parlez et qui avaient<br /> échappé à ma vigilance et que j'ai essayé de corriger en modifiant les vers concernés.<br /> <br /> <br /> C'est incroyable comme le langage "parlé" conditionne notre cerveau au point de ne pas être capable de relever les hiatus pourtant<br /> évidents. Par contre l'histoire des liaisons me semble de loin la règle la plus "vicieuse" parce qu'on ne parle pas du tout ainsi , on les fait après un "s" ou un "t" assez couramment mais pas<br /> systématiquement lorsqu'une voyelle suit une consonne.<br /> <br /> <br /> Je pressentais bien que le fait de changer de paragraphe n'autoriserait pas pour autant la juxtaposition de rimes de même genre, mais<br /> comme nous n'avions pas encore évoqué le problème, c'était le seul moyen de savoir.<br /> <br /> <br /> Vous me pardonnerez de laisser pourtant tel quel parce que justement par cette volonté de développer une phrase ou une<br /> idée  sur les vers des différents paragraphes, m'obligerait à refaire complètement les deux derniers tercets.<br /> <br /> <br /> Forte de ces nouvelles précisions, je veillerai à de les mettre en application lors de l'écriture de mon prochain sonnet.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Avec mes sincères remerciements.<br /> <br /> <br /> Cordialement.<br /> <br /> <br /> Claudie<br /> <br /> <br /> <br />
L
Je crois que tout est déjà dit. Bravo a toi pour tes pöemes, ce sont de vrais régales pour nos oreilees. Quand a ce secrétaire ! nul ne pourrait mieux le décrire. très affectueusement, bises a toi. lilie-nanny.
Répondre
C
<br /> Merci Lilie-nanny pour cette marque de sympathie qui me touche beaucoup. Bises. Clo<br /> <br /> <br />
A
j'aime tes mots glissant sur ta plume dorée. J'aime la musique qui en ressort ou qui nait en coeur en te lisant.Je ne parlerai pas des tournures et des vers car je ne connais rien de ce beau jargon poètique. J'écris comme je le sens et je te remercie de ton com laissé sous l'un d'eux dans le blog de stellamaris. Tes mots me surprennent dans leur note mélodieuse et dela seul me suffit. Au plaisir alors de revenir te lire.
Répondre
C
<br /> Aurore... (J'adore ton prénom !). Les tournures et les vers ne sont rien s'ils ne dégagent pas une émotion. Alors écris ce que te dicte ton coeur. Dés que mes petits soucis techniques seront<br /> résolus j'irai te lire sur ton blog. Amicalement. Clo<br /> <br /> <br />
S
ce secrétaire est très beau comme ton texte
Répondre
C
<br /> Merci Scooby.<br /> <br /> <br />
T
Trop mignon ... et tous ces tiroirs à secrets !Chineur comme toi, je comprends ton plaisir ! Il faudra qu'un jour je vienne à la grande braderie de Lille ... Je l'ai loupée de peu cette année, sniff !Mes amitiés CloPS : je tiens bon !!!
Répondre
C
<br /> Ah oui je suis une fana des tiroirs, et des pochettes dans les sacs à main....<br /> Je ne te dis pas la panique à chaque fois que je cherche quelque chose !<br /> Si tu vas à la braderie de Lille, va surtout côté Vieux Lille pour trouver les brocanteurs, les autres grandes rues c'est plutôt une ballade à travers le monde avec des stands de toutes origines.<br /> C'est géant !<br /> Amicalement. Clo<br /> PS : lâche pas !!!<br /> <br /> <br />