Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 09:42



Lorsque la femme atteint l'heure sombre du doute,

Qu'elle voit se flétrir sa plus belle saison

Le temps fait à son cœur la pire trahison

Le jour où son enfant emprunte une autre route.

 

Et son moral subit la plus sévère joute

Du silence effrayant qui hante la maison.

Plutôt que de sombrer dedans la déraison,

Elle doit faire un choix, tant pis ce qu'il en coûte.

 

C'est dans le mouvement que s'assèche le pleur,

Pour s'occuper l'esprit rien ne vaut le labeur :

Je ressors du placard mes idées ambitieuses.

 

Tous ces projets qu'hier, je m'étais interdit

Je les tente aujourd'hui de façons audacieuses…

Et si finalement, je n'avais pas tout dit ?

 

Claudie Becques (01/06/08)




Ceci pour vous dire que ce bouleversement dans ma vie m'empêchera sans doute d'être aussi assidue, mais que chaque fois que le temps me le permettra je passerai chez vous.
Bien amicalement à tous.
Clo

Partager cet article

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Laslammeuse 07/06/2008 16:27

Coucou Clo moi je te le dit ce texte est superbe et je voulais aussi te demander comment tu fais défiler ton texte en haut à l'acceuil moi je n'ai pas trouvé comment faire!Utilise tu un gif?????

Clo 09/06/2008 18:12


Hello Laslammeuse je t'envoie un mail avec la " formule magique" comme ça tu pourras la copier-coller. @ bientôt.


hicham 03/06/2008 20:47

Bonsoir Clo,je t'écris ces quelques mots pour te faire savoir que j'ai fermé mon blog aujourd'hui.Néanmoins, cela ne m'empêchera pas de continuer à te lire.Je te dis donc à très bientôt.Bise

Clo 03/06/2008 21:34


J'en suis très triste, mais je respecte ton choix.
Tu es un auteur que j'apprécie énormément, avec une sensibilité rare chez un homme.
Porte-toi bien Hicham et à quand tu veux.
Bise. Clo


Mésange 02/06/2008 14:46

Clo, je n'ai pas encore vécu ce moment là mais le jour viendra bien assez vite, et le vide doit être terrible au début... Tes mots pour l'exprimer sont très beaux et j'adore la musicalité dans ce poème... Bravo!

Amicalement
Mésange

Clo 03/06/2008 21:31


Profite de tes enfants Mésange, ils grandissent si vite !
J'ai une énorme satisfaction que d'avoir pris le temps d'être là pour les écouter et les regarder vivre.
Aujourd'hui ils n'ont plus beaucoup besoin de ma présence, mais davantage d'aide matérielle...
C'est ma nouvelle mission.
On ne dit jamais son dernier mot tant qu'on peut encore faire quelque chose pour eux.

Merci d'avoir apprécié la forme : je m'étais appliquée, les hémistiches, les rimes féminines et masculines, les hiatus etc... Ah mais ! !!!! (éclat de rire)
Amicalement. Clo


scoobydu41 02/06/2008 14:08

très beau poème et très vrai

Clo 03/06/2008 21:25


Merci Scooby, je crois en effet que toutes les mamans ayant passé ce cap se reconnaîtront.


topotore 02/06/2008 07:02

Ton sonnet me régale. C'est le petit matin et le relire me fait du bien. Triste ou gaie, calme ou colère, faible ou forte, femme ou mère, tu auras beau errer pour chercher ta place, tu ne la trouveras pas puisque tu t'y réfugies déjà. La pomme tombe quand il est temps là où l'accueille la terre qui porte l'arbre. Claudie, singulière comme elle est en ce moment, a marché près de mon chemin. Et c'est agréable. A plus, à la croisée d'un autre sentier.

Clo 02/06/2008 12:54


Merci Topotore.
Je ne suis pas simple je sais. Le fait de laisser mes maux errer sur le net ôtera je l'espère quelques complexes à ces femmes qui, comme moi, ne cessent de se remettre en question.