Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 11:39


Echec et mat

Comment se comporter devant l'inacceptable,
Quand aucun mot ne peut alléger le tourment
Et que seule la mort serait apaisement ?
Ô comment réagir ....................

 

Désolée par respect pour ceux qui l'ont acheté pour lire la suite cliquer sur :Trace recto


Claudie Becques (30/05/08)

Partager cet article

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

domi 02/06/2008 08:37

bravo Clo, tu as bien joué le jeu, continues ! amitiés

Clo 02/06/2008 13:00


Merci Domi, compte sur moi (clin d'oeil)


scoobydu41 31/05/2008 14:48

Je ne suis pas une pro et loin de là mais j'ai relu plusieurs fois tes 2 textes et je préfère le deuxième (bien que le premier soit très bien aussi), il me semble plus "léger", plus agréable à lire. Dommage que tu ne les ai pas mis côte à côte pour simplifier la lecture.

Clo 01/06/2008 12:01



Tu as raison Scooby je m'en vais ajouter les textes sous le sondage.
Merci de t'y être prêté.



Darius Hypérion 31/05/2008 10:13

Désolé, mais Si tous nus et égaux quand démarre l'histoirene marche pas, car la liaison "et égaux" est assez laide.depuis le XIXème siècle il est convenu en prosodie que la conjonction "et" ne forme plus de liaison, c'est donc un hiatus (une exception à la règle des liaisons systématiques)et pour cette raison doit être suivi d'un mot commençant par une consonneVotre première version de ce vers ne me choquait absolument pas avec la liaison "crus au"A vous de voir, bien sur. Sur l'échiquier du sort chaque être est incertain : "chaque être est" sonne malpeut-être Sur l'échiquier du sort tout paraît incertain : (tout, le retour !!!) Sur l'échiquier du sort chacun semble incertain : Sur l'échiquier du sort n'est-on pas incertain ?Bon weekend

Clo 31/05/2008 13:41


Alors je ne parviendrai donc jamais à vous satisfaire l'un et l'autre !

C'est donc ce qui me plaît le plus qui restera, au risque de baffouer un peu la poésie classique qui me paraît être bien capricieuse !

On ne me reprochera pas de ne point m'y être essayée, mais je finis par me demander s'il est bien raisonnable que de vouloir poétiser plus haut que son Q.I. !

Tout  enseignement n'est jamais inutile et je garderai certainement quelques précieuses bases pour lesquelles je ne vous serai jamais et à l'un et à l'autre, assez reconnaissante.

Bon week-end à vous aussi et merci encore. 


stellamaris 30/05/2008 18:38

Je rejoins Darius pour te dire "Bravo". Tu apprends vite ! Quand j'ai remanié mes poèmes suite aux remarques de Darius, il en a trouvé beaucoup plus à redire !Juste une remarque complémentaire :"Egaux tous nus tous crus au début de l'histoire," ne colle que si on prononce le s de "crus", ce que je ne trouve pas très heureux à l'oreille.Encore Bravo et toutes mes fellicitations !

Clo 30/05/2008 19:06


Alors que ton voeu soit exaucé Stellamaris :

 "Egaux tous nus tous crus au début de l'histoire," devient "Si tous nus et égaux quand démarre l'histoire,".
cette liaison "crus-z-au" ne me convenait pas trop également.Merci à toi. Clo


Darius Hypérion 30/05/2008 16:31

Et bien ça c'est de la perséverance ! Bravo !Notez que je trouve, à titre tout à fait personnel, le versQue la vie reprend tout émerveillementAvec le E de viE compté tout à fait charmantMais normalement ce E doit être élidé (suivi d'un mot commençant par une voyelle).Suggestion:Que la vie assombrit tout émerveillement(la répétition du i de vie et assombrit n'est par forcément heureuse !)Le versA l'échiquier du sort tout y est incertain :comporte maintenant un hiatus " y est" et la formulation est maladroite, le "y" étant inutile.préférez aussi "sur l'échiquier" à "à l'échiquier"suggestions:Sur l'échiquier du sort tout être est incertain :(ici il y a trop de t, cela sonne mal)Sur l'échiquier du sort le jeu semble incertain:(on vire le "tout", déjà utilisé en vers 6, formulation trop simpliste et un peu maladroiteet l'on file la métaphore du jeu d'échecs)(mes suggestions vous donnent des pistes, rien de plus)Mis à part ces deux remarques, je n'ai plus rien à dire.Encore bravo.

Clo 30/05/2008 17:53



Eclat de rire ! 


 


Il était donc écrit que le mot "vie" ne devait pas être dans ce poème.



Aussi donc pour tenir compte de vos  remarques voici les dernières modifications (peut-être !) :
"Que la vie reprend tout émerveillement" devient " Que le malheur éteint tout
émerveillement""A l'échiquier du sort tout y est
incertain", j'ai repris votre suggestion du "sur" et de virer le "tout" et bien sûr rectifier ce vilain
hiatus, ce qui donne " Sur l'échiquier du sort chaque être est incertain"



C'est-y pas un beau sonnet à six mains ?

Merci encore Darius. Clo