Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 16:25


Cinq heures du matin

Première lueurs du jour

Entendre dans le lointain

D’un coucou, le bonjour

 

Et rêver de forêts,

Dans une douce torpeur,

De lacs et de marais,

Paysages enchanteurs.

 

Cinq heures trente du matin

Piaillement des mouettes

Survolant le bassin,

De poissonnaille en quête

 

Et rêver de la mer

Dans le creux de mes draps

De sable et de grand air,

De vacances et de Râ.

 

Six heures du matin

Roucoule une tourterelle ;

L’esprit se fait mutin,

C’est l’amour qui appelle

 

M’envoler dans tes bras,

Vers d’autres paysages,

A bord du matelas

S’en aller en voyage.

 

Six heures trente du matin

Hurlement du réveil

Revient l’esprit chagrin

Et l’envie de sommeil.

 

 

Claudie Becques (Juillet 2005)

Partager cet article
Repost0

commentaires

H
Une chute qui m'a bien fait sourire...Je t'embrasse
Répondre
C

Il fallait bien un éclat de rire pour balayer ces réflexions un peu morbides du précédent poème non ?
Bise à toi.


M
C'est normal si tu écourtes tes nuits pour rêver de forêts, de mer et de câlins... :o) Il est drôlement excité ton réveil là :o)Mes amitiés
Répondre
C

Eclat de rire !
Un rayon de soleil et la vie démarre au quart de tour ! :o)))
Merci pour ton humour.
Amicalement.


S
Magnifique réveil ! Tu me mets en pleine forme ! Et la chute est géniale !
Répondre
C

Petit clin d'oeil matinal. Merci de l'avoir apprécié. Amicalement. Clo