Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 15:01

 

Le sonnet  = 2 quatrains (ABBA, ABBA) et deux tercets (CCD,EDE)

Quand j'ai écrit ce poème j'ignorais ces règles,
mais je sais aujourd'hui de source sûre
(http://abardel.free.fr/recueil_de_douai/venus/sonnet.htm)
que Shakespaere se permettait de faire (ABAB, CDCD)
et qu'il existe une forme de tercets marotiques (CCD, EED)

Alors disons que ce poème est un "medley" Shakespearien/marotique, mais je ne désespère pas de faire prochainement pour la Communauté "Sonnets et beaux vers" un vrai de vrai sonnet à la française.
________________________


Serties d'or ou d'argent, ces bulles de soleil
Insufflent énergie et réchauffent les coeurs.
Gouttelettes de miel, porteuses du sommeil,
De ce qui fut en vie, dans des temps antérieurs.

Mémoires d'une autre ère, prisons de lumière,
Pétrification de jeunesse éternelle,
Gemmes que nous aimons porter en rivières,
Pour nous conférer grâce et beauté naturelle.

Mythologiques pleurs des pauvres Héliades,
Qui, de leurs pousses d'arbres, tombèrent en cascade,
En jolies larmes d'ambre se solidifiant.

Symbole de l'amour, et talismans précieux
Ces pierres ancestrales envoyées des dieux,
Ont de simplicité, ce charme stupéfiant.


Claudie becques (17/11/2006)

Partager cet article

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

stellamaris 26/05/2008 22:52

Tu verras bientôt, comme moi, je pense, que l'émotion et la forme ne sont pas incompatibles, bien au contraire ! En tout cas, personnellement, quand je tombe sur une difficulté de forme, le travail pour la surmonter m'oblige à affiner ma pensée et le résultat en est une émotion plus pointue ...Mais que celà ne t'empèche pas non plus d'écrire des vers libres ou semi-libres si tu en ressents le besoin et la capacité : Je suis admiratif envers ceux qui y arrivent en en faisant des oeuvres d'art, car il n'y a à mon sens pas de poésie plus difficile à écrire.Toute mon amitié et bon courage

Clo 28/05/2008 14:57


Deux jours et deux nuits à essayer d'écrire quelque chose en tenant compte de tes remarques et celles de Darius... Et c'est le flop !
Mes rimes féminines et masculines se font la guerre et annihilent  toute inspiration.
S'il suffisait de vouloir pour pouvoir !
Mais à force de patience je vais y arriver, si le temps ne me manque pas !
Amicalement. Clo


Darius hypérion 24/05/2008 15:23

Je n'avais pas vu que Stellamaris vous prodiguait déjà ses conseils. Je suis ravi de voir que cette communauté s'active à défendre et illustrer le vers régulier et le sonnet.Vous avez une belle plume, continuez !

Clo 26/05/2008 18:49


C'est dans ce but que j'ai adhéré à cette communauté.
Il y aura donc dorénavant ces poèmes du coeur où mon inspiration ne  tolére aucune rigidité et que j'écris un peu comme un exutoire, et ces poèmes sans doute sans qualité "émotive" mais que je
m'efforce à écrire dans le respect de la versification classique par défi.
Merci en tout cas pour votre savoir, vos encouragements et votre patience.


stellamaris 23/05/2008 09:25

Tout d'abord, bravo pour ce sonnet qui est magnifique. J'aime énormément.Toutefois, uniquement parce que tu me l'as demandé, j'ai un certain nombre de commentaires de forme à te faire par rapport aux règles de la poésie classique. Nota : je ne peux te les faire que parceque l'on me les à fait à moi-même très récemment, on progresse ensemble ...1 - les e muetsEn poésie classique et sauf en fin de vers, les e muets en fin de mot comptent pour une syllabe et, comme c'est trois moche, doivent absolument être évités, sauf s'ils sont suivis par une voyelle. Dans ce cas, ils sont "absorbés" par la syllabe suivante, on parle d'"éllision"Ainsi, :

premier vers "serties", ce mot ne peut être placé qu'en fin de vers.
deuxième vers, "insufflent énergie et réchauffent les coeurs", c'est parfait
quatrième vers "De ce qui fut en vie, dans des temps antérieurs", fautif, mais si tu remplace "dans" par "en", c'est parfait

2. La césure (coupure de rythme au millieu du vers)Obligatoire entre 6ème et 7ème syllabe pour un alexandrin. La syllabe qui précède la césure ne peut pas être en "e" muet ou semi-muet (trop faible), elle doit être forte.Les deux demi-vers qui l'encadrent s'appellent des hémistiches.Donc, problème :

Au 5ème vers, césure après 5 vers et sur un "e". "Mémoires d'un autre temps serait un hémistiche correct mais il faudrait aussi rajouter un pied à l'hémistiche suivant
Au 6 ème vers, il manque i, pied au premier hémistiche
Le 10ème vers a un pied de trop à la première hémistiche, et de plus la césure tombe sur un e. Idem pour le 11ème
Au 13ème vers, le "s" de "ancestrales" s'entend. La césure est donc décalée après la 7ème syllabe et tombe sur un e
Par contre, Le 8ème vers est parfait, le "e" muet de "grâce"étant absorbé par "et", on a bien 6/6 et ce type de césure donne beaucoup de fluidité au vers

3. Les rimesTu dois, en poésie classique, faire alterner rimes masculines (non terminées par "e muet" et faminines (terminées par "e muet", et les singuliers ne riment pas avec les pluriels :"lumière" ne rime pas avec "rivières""héliades" ne rime pas avec "cascade" Voilà, en espérant que ces quelques commentaires t'aideront à progresser, en attendant j'aime beaucoup ton poème.Toute mon amitié.

Clo 23/05/2008 14:36


Mille mercis à toi Stellamaris d'avoir pris le temps de me décortiquer ce poème.
J'ai imprimé toutes ces précieuses remarques et vais m'assurer de ne pas avoir commis les mêmes erreurs dans ce sonnet sur lequel je travaille actuellement en exclusivité pour ta communauté.
J'avoue que l'histoire des e muets, des rimes masculines/féminines et des hémistiches... est un peu compliquée pour moi, éprise de liberté, mais comme je ne m'avoue jamais vaincue, je ne
lâcherai pas tant que je n'y serai pas parvenue.

Merci encore.
Amicalement. Clo


scoobydu41 22/05/2008 20:54

je n'y connais rien en sonnet et compagnie mais je trouve ton poème très beau

Clo 23/05/2008 14:29


Alors, pour moi c'est le plus important Scooby.