Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 14:03
 "L'indifférence" de Daniel JOUX


-         "Quand je serai grand, je sauverai les gens !"

 

C'est à quinze ans qu'il prit cette décision et qu'il écrivit sur la fiche d'orientation, son vœu de poursuivre ses études dans le scientifique.

 

Soulager ceux qui souffrent, donner en quelques sorte une seconde vie à celui qui, par accident ou maladie, risque un jour de la voir écourtée.

 

C'était son vœu le plus cher.

Sa destinée.

 

A force de courage et de ténacité, il parvint au but fixé.

 

Le Professeur, réputé dans le monde entier se dévoua corps et âme à la médecine.

 

Rafistoler les chairs, scier, couper, greffer des membres ou organes atrophiés, remettre en état de marche des tuyauteries défectueuses… tout ça n'avait plus aucun mystère pour lui.

 

-         "Ce n'est pas parce que vous m'avez sauvé que vous êtes Dieu le Père, et que vous avez le droit de me parler sur ce ton !" lui avait rétorqué le malade.

 

Interloqué, il se retourna et toisa ce patient.

 

C'était la première fois qu'on l'apostrophait de cette façon, Lui, ce grand ponte qui avait consacré tant d'années sur les bancs des facultés et dans les blocs opératoires.

 

Son regard détailla alors les traits douloureux et angoissés du rebelle, puis se perdit dans les brumes du passé, vers cet adolescent qui "voulait faire quelque chose de sa vie en soignant les gens", et il murmura, tout en se demandant à quel moment il avait bien pu perdre son âme :

 

-         "Vous avez raison, excusez-moi !"

 

 

 

Claudie Becques (01/06/07)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

aimela 22/05/2008 19:20

Très beau texte Clo , bravo

Clo 23/05/2008 14:29


Merci Aimela.


stellamaris 22/05/2008 17:13

Superbe. Très touchant et bien écrit. Amitiés

Clo 22/05/2008 17:44


Merci Stellamaris.
Amicalement. Clo