Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 15:39

A ma fille...
Je n'oublierai jamais cet instant merveilleux

Où tu es apparue pour la première fois.
Tant d'Amour, de fierté se lisaient dans ses yeux,
Que j'oubliais qu'en moi, soudain il faisait froid.


Tu poussais dans ma chair, mais tu avais son sang,
Tu délaissais mon ventre, pour faire sa connaissance ;
Je te perdais un peu, mais lui à cet instant
Comprenait que sa vie prenait un autre sens.

 
Qu'il désirait un fils il ne se souvenait plus,
Tu t'imposais à lui, il ne t'en voulait pas.
Il ne me disait rien, il était si ému,
Il grandissait d'un coup : il devenait papa !

 

Dans tes petites mains, reposent nos deux vies,
Et dans ton petit corps, palpite notre Amour.
J'attends tellement de toi, et en silence je prie,
Pour que tout près de lui, je reste pour toujours



Claudie Becques (17/01/86)

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Quelle douceur ce poème, il m'émeut... ma fille est née en 85 !Merci Clo pour ce partage.
Répondre
C
<br /> Tu étais donc un an  plus précoce ! (sourire)<br /> Qu'avons-nous de plus cher que nos enfants ?<br /> <br /> <br />
Quel beau cadeau la venue d'un bébé!
Répondre
C
<br /> <br /> Rien de plus beau cadeau en effet ! Dommage que cela date de plus de 21 ans !<br /> Merci Scooby ;) Clo<br /> <br /> <br /> <br />
H
Beau, tout simplement beau.<br /> Beau à lire, à ressentir, à imaginer.<br /> Beau, tout simplement beau.
Répondre
C
<br /> Merci Hicham, et je sais que tu comprends et que c'est sincère, pour avoir passé une bonne partie de l'après-midi à te lire sur ton blog.<br /> Amicalement. Clo<br /> <br /> <br />
M
Clo, attendrissant ce poème, léguer l'amour à son enfant, n'est-il plus beau cadeau et de savoir qu'il léguera aussi de cet amour reçu !<br /> Bravo pour la tendresse que l'on ressent à chaque vers !<br /> Mes amitiés
Répondre
C
<br /> De la tendresse sans aucun doute, mais surtout une grande angoisse.<br /> J'avais tellement l'impression qu'on n'avait pas le droit de se tromper, et que nous étions irrémédiablement "obligés" de nous aimer coûte que coûte.<br /> Merci Moun.<br /> <br /> <br />
S
Très beau poème. Je me prépare à cette joie (en tant que grand-père) d'un jour à l'autre, j'espère que je le chanterai aussi bien !
Répondre
C
<br /> Félicitations...papi (?). Ca doit faire drôle quand même non ?<br /> J'attends avec impatience que ma fille me fasse ce cadeau, mais je crois qu'il me faudra encore attendre un peu. -;) Clo<br /> <br /> <br />