Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 14:39
 


Quoi que tu fasses, où que tu sois,
Il y a toujours derrière toi,
Un p'tit malin, pour te noter
Te jauger, et pour t’estimer.

Ca commence dès la maternelle
Par les bons points de mademoiselle,
Qui se transforment au fil du temps
Par ce tant redouté classement.

Ensuite tu passes ton permis
Avec des points vite repris ;
Quant aux diplômes fait attention,
D’obtenir en plus la mention !

Au boulot, tu donnes ton CV,
Aux tests soumets ton psyché,
Et même encore dans la place
Sur demain plane une menace :

Chrono en main, ton temps passé,
Est relevé, répertorié ;
Surtout rester compétitif,
Pour atteindre les objectifs.

Enfin… Moi j’ai la poésie,
Mon doux jardin de fantaisie
Où paraît-il tout est permis…
Et pas de note, Dieu merci !

Partager cet article

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

stellamaris 09/05/2008 23:36

Encore un très beau poème. Il est une chose qui échappe à la notation ... C'est le partage

Clo 10/05/2008 15:21


Encore un coup de colère ce jour-là ! Une notation pourquoi pas mais juste, pas à la tête du client. Je préfère le principe de ce partage entre-blogs. On aime on laisse un message, une remarque, on
n'aime pas on zappe. On comprend très bien tout seul !


laslammeuse 30/04/2008 15:46

J'aime beaucoup ce texte c'est impressionnant quand-t-on te lit on est emporté pat tes rimes

Clo 30/04/2008 17:01


Un rythme comme des coups de règle sur les doigts ? (sourire)


topotore 25/04/2008 23:38

Chacun d'entre nous est singulier. Il faut le noter, mais nullement sur une quelconque échelle comparative. Il faut le remarquer parce que chacun est remarquable, ne serait-ce parce qu'il est en vie... Tout dénombrement, tout quota, toute statistique, tout classement, concernant l'être humain lui est nuisible. Celui qui classe, évalue, décompte, se place au dessus des autres. Il humilie ceux qui deviennent un numéro et ceci est humiliant pour lui-même qui se déshumanise. C'est mon humble avis que je développe dans un article nommé "singuliers"

Clo 26/04/2008 09:15


Alors là MERCI !
Je n'aurai pu exprimer plus clairement le vrai fond de ma pensée.
Je suis bien entendu allée lire "Les dires au singulier" sur ton blog, une analyse très édifiante et constructive.


Théo 24/04/2008 23:50

affronte(r), ZERO en orthographe Théo :))

Clo 26/04/2008 09:02


Eclat de rire !
Faute avouée est pardonnée ! ;)


Théo 24/04/2008 23:49

Coucou Clo,

comme déjà dit, je suis mal placé pour dénoncer la notamania :) Mais je déplore que l'homme ne soit plus qu'une note, un compte en banque, un n° de sécu, etc ...
Et puis, bien qu'ayant dû affronté la compétition, je ne l'aime pas : elle rend dur, vaniteux, égoïste ... Je parle surtout bien sûr de la compétition économique, pas de l'émulation qui naît d'une rivalité amicale.
L'homme d'abord!!

Mes amitiés, Clo

Clo 26/04/2008 09:01


Nous sommes bien d'accord Théo, tant que ça reste amical et ludique... mais la nature humaine a souvent ses déviances qui prennent le dessus.
Merci pour cette réflexion. Amicalement.