Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 12:32

 SIDACTION.jpg

Est-ce que tu te souviens

Des deux adolescents

Qui se sont pris la main

Assis-là sur ce banc ? 

 

C'était sous le préau

A la récréation

Dieu comme ils étaient beaux

Tout tremblant d'émotion !

 

De "je t'aime" en baisers

Dans son grand tourbillon

L'Amour les a poussés

Au bout de leur passion

  

Alors un beau matin

Sur la mousse d'un bois

Leurs corps ne firent qu'un

Pour la première fois.

 

Elle avait un peu peur

Du risque d'être mère

Mais la voix de son cœur

Ses angoisses, fit taire.

  

Ils n'avaient rien prévu

C'était venu comme çà,

Ils n'avaient rien voulu,

L'Amour, le Vrai, c'est çà.

 
Est-ce que tu te souviens

De ces enfants amants

Qui se tenaient la main

Assis-là sur ce banc ?

  

Et puis sur les médias

La nouvelle est tombée,

On parlait du SIDA,

Du sang contaminé.


Mâchoires, poings serrés

Il a tout écouté.

Dates coïncidaient...

Et il s'est effondré.

  

Ceux, qu'il respectait tant,

Sensés l'avoir  sauvé

De son grave accident,

L'avaient empoisonné.

 

Il eut confirmation,

Dit "séropositif "

Ils prévinrent :"Attention,

Mets des préservatifs."

  

Mais le mal était fait

Et il avait transmis

A celle qu'il aimait

L'inverse de la vie.

 

Puisque leur bel Amour

Avait un goût de mort

Ils voulurent à leur tour

Décider de leur sort.

   

On les a retrouvés

Sur la mousse d'un bois,

Où ils se sont aimés

Pour la dernière fois.

 

Ces deux adolescents

Auraient pu être Nous,

Une goutte de sang

A décidé de tout.

goutte-sang.jpg


Claudie Becques (début 80 modifié en 2008)

Partager cet article

Repost 0
Published by Claudie Becques - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

katherine 24/06/2008 14:49

En lisant ce poème, si juste hélas, j'ai éprouvébeaucoup d'émotion. Quelle tragédie que cette maladie-là!ALors que l'amour devrait n'être que bonheur,voilà qu'il a pris le visage du malheur.

Clo 24/06/2008 16:20


"Les histoires d'amour finissent mal... en général" ce n'est pas une autre Catherine qui a dit ça ? (sourire)
Je plaisante un peu pour détendre l'atmosphère parce que cette histoire du sang contaminé même après tant d'années me révolte toujours autant.
Merci d'avoir partagé cette émotion avec moi. Clo


frédéric 24/06/2008 06:52

un texte plein d'amour et de colère contenue, un bel hommage à ces amants, à tous ceux qui, comme eux, furent victimes de ce scandale c'est une honte ! et je crains que la médecine nous réserve encore des tours de cochons tant qu'il n'y aura que le pognon pour dicter ses conditionsje suis déclaré "donneur universel", je suis donneur régulier, et j'espère que la croix rouge fasse bon usage de mes dons, un doute subsistera toujours malheureusement un beau poème et qui plus est nécessaire !bien amicalementfrédéric

Clo 24/06/2008 15:51


C'est vrai que d'autres scandales nous ont été et seront encore soigneusement cachés...
Quelques nuages aussi par exemple... Merci à toi Frédéric.


scoobydu41 23/06/2008 14:37

sublime texte plein d'émotions pour parler d'un sujet grave, dommage que la fin soit si triste

Clo 23/06/2008 19:07


Une fin un peu à la Roméo et Juliette non ? (sourire)


Babou* 23/06/2008 08:37

Le plus terrible c'est que six ans après... la découverte certains médecins te transfusaient encore des poches de sang écoulant de vieux stocks qui auraient dû être détruits. A la naissance de ma première fille j'ai fait partie des gens transfusés et pendant plus de six ans on m'a contrôlé si j'étais séropositive. Cela aurait pu être moi. Alors quand presque dix ans après il a fallu après une intervention me transfuser encore, mon médecin a dit non (il savait qu'il y avait encore des risques) et j'ai remonté plus doucement la pente mais je sais qu'aucun risque n'a été pris cette fois là.C'est un très grave problème que tu soulèves là... et c'est vrai que tu rétablis aussi le fait que bien souvent les gens ont été contaminés non pas par leur style de vie... mais parce qu'ils avaient confiance dans la médecine.Bisous Babou*

Clo 23/06/2008 19:06


Absolument. Face à la maladie, on s'en remet complètement au corps médical en qui on a une totale confiance (de toute façon on n'a pas le choix !) et ce doit être terrible d'apprendre telle
négligence. Ils ont diffusé un film en ce début d'année sur les circonstances du scandale, et je t'avoue que j'en ai été particulièrement bouleversée.
Bisous. Clo


Ombrage 21/06/2008 21:02

C'est pour ça que j'ai commencé à écrire de la poésie. Pour une mère, un fils, une cause...ça me touche beaucoup.AmitiésOmbrage

Clo 23/06/2008 18:53



Je crois que ce qui nous pousse à écrire c'est la rage de notre impuissance face à l'injustice.
Amicalement. Clo