Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 19:45

Ta petite menotte est crispée dans ma main,
Je lis dans ton sourire l'ombre de ton angoisse ;
J'essaie de te cacher celle qui, aussi, m'étreint :
C'est ta toute première rentrée des classes.

Du haut de tes trois ans, tu portes ton cartable,
A te voir c'est certain tu vas faire un malheur !
Mon petit bout de chou, c'est indéfinissable
Cette sensation de vide qui emplit mon coeur.

J'aimerais rentrer chez nous, te serrer dans mes bras...
Mais le temps a gagné et commence aujourd'hui
Une étape de ta vie qui t'éloigne de moi,
Et prouve que déjà, peu à peu, je vieillis.

Voilà que maintenant tu perds ton assurance
Devant tous ces enfants aussi paumés que toi.
Je grimace un sourire pour te donner confiance,
Ravalant les sanglots qui étouffent ma voix.

Un rapide baiser avant de te quitter,
Je m'éclipse bien vite pour éviter les drames.
Je pars le coeur en miettes de t'entendre crier,
Soulagée de pouvoir laisser couler mes larmes.

Nous rirons tous les deux d'ici quelques années,
De ce fameux premier jour de rentrée des classes,
Mais je sais déjà qui, en aura conservé
Dans un coin de son coeur, la plus profonde trace.

 

Claudie Becques

La rentrée des classes

Partager cet article

Repost 0
Published by Clo - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Jeanmi 19/09/2012 09:44


Pas facile la première rentrée, c'est le début d'un cycle qui ne finira qu'à ....la retraite 60 ans plus tard et encore...

Clo 19/09/2012 21:16



Chut... Ne décourageons pas nos jeunes...  Ils ont encore de l'espoir, eux...


Merci Jeanmi pour ce passage sur Litterrances.



Claude17 18/09/2012 08:25


L'amour fait toujours souffrir.


C'est un sentiment exclusif.


Toute séparation fait mourir


Par un vide explosif.


Bise

Clo 19/09/2012 21:17



Je n'aurais pu dire mieux Claude ! Bises.


 



Malou 05/10/2011 13:55



Hello Clo !


Je reviens sur la blogosphère et sur la pointe des pieds vers mes aminautes d'hier, toujours en fidèlité. J'ai bien aimé ton poème sur la rentrée des classes même si aujourd'hui nous le vivons à
travers nos petits-enfants. L'émotion est toujours là, forte. Cette année, deux de mes petites-filles entrent en CP. Quelle émotion de les voir apprendre à lire et ouvrir la porte de cet univers
si riche de la lecture. Moment unique que je revis avec délice. Bises iodées. Malou



Clo 14/10/2011 22:08



Bonjour Malou et merci d'être venue jusqu'à mes Litterrances... J'ai pris également quelques distances avec OB... La vie nous entraîne...


Mon Dieu on dirait que tu m'as largement devancée ! Je vais être grand-mère pour la première fois cette première semaine de décembre, à moins que la petite puce ne veuille devancer l'appel
 


Le temps qui passe a toujours été ma frayeur, et pourtant là... je prends ce nouveau grade comme une renaissance, un redémarrage... Chaque âge apporte de nouvelles joies, de nouvelles émotions.
Je suis prête.


Porte-toi bien ! Bises Ch'ti. Clo.



Tata Tounette62 04/10/2011 13:14


Bonjour Claudie, très beau poème pour illustrer ce beau moment d'émotion qu'est toujours une première rentrée scolaire ! Bises, à bientôt


Clo 14/10/2011 21:59



Merci Tata Tounette... (et pardon pour le retard). Amicalement. Claudie



Solange 05/09/2011 19:24



Une journée marquante et qui revient à notre mémoire à chaque rentrée.



Clo 05/09/2011 21:03



Oui c'est vrai Solange... Et nous habitons juste derrière les écoles maternelles et primaires, ce qui fait que nous revivons tout chaque année... Mais les enfants ont bien grandi... Mon fils a
fait aujourd'hui sa première journée... de travail !!! Quel coup de vieux !